Planète

Ça fait peur : un cerf qui ressemble à Dracula

ActualitéClassé sous :Animaux de montagne , cerf porte-musc , glande

L'étrange animal a été vu récemment en Afghanistan alors que le dernier récit documenté de sa présence datait de plus de 60 ans... Ce cerf porte-musc difficile à observer, dans une région ébranlée par les conflits, possède des canines qui rappellent celles d'un vampire.

Le cerf porte-musc du genre Moschus possède de longues canines caractéristiques. © Peter Halasz, flickr, cc by sa 2.0

En 1948, une équipe danoise avait croisé l'espèce en Afghanistan. Il aura fallu plus de 60 ans pour que d'autres explorateurs relatent leur rencontre avec l'animal.

Les faits : un cerf porte-musc dans des forêts de l’est de l’Afghanistan

Dans un article paru dans la revue Oryx, une équipe de la Wildlife Conservation Society (WCS) décrit cinq occasions au cours desquelles l'animal a été aperçu : un mâle solitaire a été vu à trois reprises au même endroit, alors qu'une femelle a été observée une fois avec un petit et une autre fois, seule. Il pouvait s'agir de la même femelle.

D'après les scientifiques, Moschus cupreus est un animal discret, solitaire, qui reste la plupart du temps caché dans la forêt. C'est pourquoi sa répartition reste méconnue en Afghanistan, d'autant plus que les conflits armés rendent difficiles les explorations. La province montagneuse du Nouristan, située au nord-est de l'Afghanistan, où les auteurs ont mené leur enquête, comprend une part importante de forêts et ses terrains sont peu accessibles. L'animal vit dans des régions à environ 3.000 m d'altitude.

Photographie d’une femelle adulte chassée en juillet 2009. © 2014 Ostrowski et al., Oryx

Décryptage : une espèce chassée pour sa glande parfumée

Les défenses caractéristiques du mâle lui servent pendant la saison du rut pour repousser les autres mâles. Mais une autre particularité de cette espèce est la présence d'une glande qui attire bien des convoitises.

Le cerf porte-musc Moschus cupreus est en effet une espèce en danger sur la liste rouge de l'UICN. Les raisons : la perte de son habitat et le braconnage. En plus d'être chassé pour sa viande, l'animal est recherché pour sa glande caudale parfumée qui sécrète le musc. Les glandes de Moschus se vendraient 150 à 200 € l'une : leur valeur au kilogramme (35.000 € environ au marché noir) dépasse celle de l'or ! Comme preuve de cette chasse qui menace l'espèce, l'article fournit un cliché d'une femelle adulte morte, observée en juillet 2009, et qui avait été chassée. C'était la première fois que l'espèce était photographiée en Afghanistan.

L’espèce persiste malgré tout en Afghanistan

Reste une bonne nouvelle : malgré les années de guerre, la chasse, la déforestation et la perte d'habitat, l'espèce est bien toujours présente en Afghanistan. L'article apporte la preuve de sa localisation la plus occidentale en Asie.

Pour Peter Zahler, un des auteurs de l'article, « le cerf porte-musc est un des trésors vivants de l'Afghanistan ». Il en appelle à des mesures pour protéger cette espèce menacée« cette espèce rare, avec d'autres, plus connues dans la nature comme les léopards, sont l'héritage naturel de cette nation en conflit. Nous espérons que les conditions vont se stabiliser bientôt pour permettre à la WCS et aux partenaires locaux de mieux évaluer les besoins de protection de cette espèce ».

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi