Cela vous intéressera aussi

La toiture représente la plus forte cause de déperdition de chaleurchaleur, 30 % environ. Isoler les combles perdus permet ainsi de réaliser des économies d'énergieénergie substantielles.

Combles perdus : choisir son isolant

Le polystyrène expansé, la laine de verrelaine de verre ou de roche sont performants et disponibles sous de nombreuses formes (panneaux, rouleaux, vrac). Si vous souhaitez utiliser des matériaux plus écologiques, vous pouvez vous tourner vers la ouate de cellulose ainsi que vers la laine de chanvre ou de mouton.

Couche simple ou double couche

Si vous travaillez sur des charpentescharpentes traditionnelles, il faudra plutôt opter pour une isolation à double couche. En revanche, les comblescombles en charpente à fermettes industrielles vous permettent de choisir entre simple et double couche.

Préparer son matériel

Selon le type de chevronnage et le matériel utilisé, vous allez devoir utiliser certaines fixations : clous spéciaux, clips, agrafesagrafes ou vis. En outre, il faut veiller à se munir d'un mètre ruban et d'une règle pour plus de précision.

Installer l'isolation des combles perdus

Afin d'éviter que la condensationcondensation des matériaux, il faut impérativement laisser un espace entre la charpente et l'isolantisolant. N'oubliez pas enfin que vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt dans le cadre de vos travaux.

Pense-bête : l'isolation des combles perdus peut être réalisée avec de nombreux matériaux. Comparez les coefficients thermiques, l'efficacité en été comme en hiverhiver, ainsi que les installations possibles en fonction de la charpente pour isoler les combles.

Voir aussi

Quel est le coût de l'isolation thermique d'une maison ?