Aujourd’hui, avec la finance solidaire, il est très facile de donner du sens à ses économies. En effet, la finance solidaire permet de financer l’accès à l’emploi, aux logements, le développement d’activités écologiques et l’entrepreneuriat dans les pays en développement. Placer dans une épargne solidaire, c’est utile, potentiellement rentable et surtout ouvert à tous.

Cela vous intéressera aussi

Le label Finansol, créé en 1997, a pour objectif de différencier les solutions d'épargne solidaire des autres solutions. Pour savoir si un placement contribue réellement aux financements de projets utiles à la société mais aussi à l'environnement, il faut se référencer à ce label.  

Pour intégrer le dispositif, chaque produit d'épargne solidaire doit remplir des critères précis, par exemple :

  • des critères de solidarité : au moins 25 % des intérêts doivent être versés régulièrement à des associations ;
  • des critères de transparencetransparence : toutes les informations sur le produit doivent être mises à disposition des épargnants.

Grâce à cette finance solidaire, plus de 110 projets ont été financés : 45 en faveur de l'écologie, 35 pour l'accès à l'emploi et 38 dans le domaine de la santé.

Comment épargner solidaire ?

  • Il est possible de placer directement auprès de votre banque avec un placement de partage (livret, OPCOPC, compte à terme) ou sur un placement solidaire (Sicav, livret, FCP, assurance vie). Lors d'un placement en banque, le souscripteur a le choix de reverser les intérêts et les dividendes à l'association qu'il souhaite. Fiscalité : entre 66 et 75 % de la somme est déductible de l'impôt sur le revenu.
  • Toutes les entreprises disposant d'un PEE ou d'un Perco sont dans l'obligation de proposer un fonds commun de placement d'entreprise solidaire (FCPES). Les salariés peuvent alors souscrire via un Perco ou un PEE. Fiscalité : les intérêts sont exonérés d'impôt si le placement a au moins cinq ans pour les PEE et jusqu'à la retraite pour les Perco.
  • Enfin, il est possible de devenir actionnaire en souscrivant des parts de capital auprès de l'entreprise solidaire. Fiscalité : ces placements permettent de bénéficier d'une réduction de l'impôt sur le revenu : 18 % du montant de la souscription.

Ces solutions d'épargne solidaire permettent de participer aux enjeux économiques de notre société, de faire fructifier son argent tout en diminuant sa pressionpression fiscale.