Stocker le carburant permet d’acheter moins cher lorsque les prix sont bas. © Sy Finch, Adobe Stock

Maison

Faut-il faire des réserves de carburant et comment le stocker ?

Question/RéponseClassé sous :chauffage , carburant , transport de carburant

Les cuves de transport et de stockage de carburant permettent de bénéficier des prix attractifs en profitant de la conjoncture. Le carburant n'est cependant pas un produit tout à fait ordinaire : de mauvaises conditions de stockage peuvent altérer sa qualité et s'avérer dangereuses pour les personnes et pour l'environnement.

Que ce soit du papier toilette, un iPhone ou du carburant, deux situations peuvent nous amener à acheter en grande quantité au-delà de nos besoins : la crainte d'une pénurie, ou l'occasion de réaliser une bonne affaire. Aujourd'hui, alors que le prix des carburants est historiquement bas, particuliers et professionnels sont tentés de constituer des réserves pour en profiter. Mais si le papier toilette se stocke aisément, ce n'est pas le cas du carburant, qui est un produit sensible. Fioul domestique, diesel, gasoil ou essence doivent être entreposés et transportés dans des conditions bien spécifiques : un carburant mal stocké se détériore et présente un risque accru d’incendie.

Dans quoi stocker le carburant ?

Pour le transport, les jerrycans, bidons et fûts homologués doivent respecter une contenance maximale de 60 litres pour les particuliers et de 450 litres pour les entreprises. Ils doivent être opaques pour éviter la dégradation par la lumière des rayons UV, être dotés d'un système de fermeture parfaitement hermétique, d'une poignée de transport et d'une étiquette indiquant le contenu.

Les cuves de carburant fixes de type citerne, en acier ou en plastique PEHD (polyéthylène haute densité), répondent à des normes très précises sur la composition des matériaux et les conditions de stockage. Vérifiez que votre cuve est bien homologuée. Le réservoir doit en outre être équipé d'une jauge permettant de voir le niveau restant de carburant et d'un dispositif pour prévenir le risque de débordement lors du remplissage.

Le transport et le stockage de carburant nécessitent de respecter quelques règles. © Pavlofox, Adobe Stock

Combien de temps se conserve le carburant ?

Bien qu'il n'existe pas de date de péremption, le carburant est un produit périssable : au fil du temps, il s'oxyde et entraîne la formation de gommes et de vernis. L'essence étant aussi un produit très volatil, elle va avoir tendance à s'évaporer en relâchant des vapeurs toxiques et potentiellement inflammables. La vitesse de dégradation dépend fortement de la qualité du fioul, mais aussi des conditions de stockage. De forts écarts de température favorisent ainsi la condensation de l'eau et contribuent au développement de micro-organismes. Notez enfin que le carburant est sensible au froid. Le fioul domestique ordinaire gèle ainsi à -5 °C contre -22 °C pour un fioul plus raffiné. Si vous habitez une région où les hivers sont rudes, optez pour un fioul de meilleure qualité ou installez la cuve en intérieur. Il est aussi possible d'ajouter un additif antigel.

Comment choisir sa cuve de stockage de carburant ?

Une cuve à moitié vide favorise l'oxydation du carburant qui offre une plus grande surface de contact avec l'air. Acheter une cuve surdimensionnée n'est donc pas une bonne idée, le carburant risquant de perdre plus vite en qualité. Si malgré tout vous souhaitez disposer d'importantes capacités de stockage, optez pour une cuve compartimentée, qui limitera la quantité d'oxygène à laquelle le carburant est exposé. À l'inverse, le carburant risque de gonfler un peu par dilatation durant les fortes chaleurs : ne remplissez donc pas la cuve à ras bord pour éviter les débordements.

Stocker le carburant : les règles à respecter

Les cuves de transport et de stockage de carburant doivent respecter des règles assurant leur sécurité et la non-dégradation de l'environnement :

  • choisir un contenant opaque adapté à cet usage (cuve en acier double paroi ou PEHD double paroi) ;
  • installer la cuve sur une surface plane ;
  • une distance minimale est obligatoire entre la paroi du réservoir et le bâtiment le plus proche (pour les cuves d'une capacité supérieure à 2.500 litres) ;
  • placer la cuve ou les bidons à l'abri de l'humidité, du vent et du soleil ;
  • garder du matériel d'extinction à incendie à proximité ;
  • garder un espace de livraison suffisant pour faciliter l'accès au fournisseur ;
  • entretenir régulièrement sa cuve pour vérifier son étanchéité ;
  • procéder au nettoyage de la cuve tous les cinq ans afin d'éviter le développement de micro-organismes.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !