Confrontons les caractéristiques des bottes de paille à nos cinq critères d'une constructionconstruction écologique.

Maison construite en paille au Danemark. © Øyvind Holmstad, <em>Wikimedia commons,</em> CC by-sa 4.0
Maison construite en paille au Danemark. © Øyvind Holmstad, Wikimedia commons, CC by-sa 4.0

Faible impact de la construction sur l’environnement

Dans notre monde moderne, la paille est un sous-produit de l'agricultureagriculture industrielle qui fait donc partie d'une industrie écologiquement destructrice. Cependant, comme la paille est souvent brûlée dans les champs comme « déchetdéchet », son utilisation dans la construction peut en réalité prévenir la pollution. C'est ce que j'appelle un faible impact sur l'environnement ! Mais une construction en paille ne peut en aucun cas se résumer aux bottes elles-mêmes. C'est pourquoi un examen sérieux de l'impact sur l'environnement devrait considérer le bâtiment comme un tout. Quoi qu'il en soit, les bottes constituent en elles-mêmes un très bon point de départ.

La construction d'un mur en paille. © Clarke Snell
La construction d'un mur en paille. © Clarke Snell

Économies d’énergie

Des quatre systèmes muraux couverts dans ce livre, celui des bottes de paille est le meilleur pour maintenir une température constante. La plomberie, l'installation électrique posent bien quelques problèmes, mais ils peuvent être résolus grâce à une conception soignée. Un bâtiment bien construit qui utilise la paille comme isolantisolant et bloque efficacement l'infiltration d'airair grâce à une bonne enveloppe extérieure devrait être très écoénergétique.

Durabilité

Comme pour tous les systèmes muraux à base de cellulosecellulose, le secret de la longévité des bottes de paille est la protection contre l'eau. Et cette loi d'airain est encore plus vraie pour la paille. Si la paille est mouillée, même pour une période de temps relativement courte, elle commence à pourrir. Toutefois, tant qu'elle reste sèche, elle peut durer indéfiniment, comme en témoignent de nombreux bâtiments vieux de plusieurs siècles.

Non toxicité

Les bottes de paille sont bien sûr naturelles et ne dégagent aucune substance toxique de synthèse.

Cependant, les composés chimiques créés par l'homme ne sont pas les seuls toxiques inquiétants. Plus que tout autre système mural, les bottes de paille sont particulièrement vulnérables aux moisissures et aux champignonschampignons, qui, si on les laisse se développer, peuvent affecter sérieusement la qualité de l'air intérieur. La solution ? Toujours mon vieux disque rayé : conservez la paille au sec et laissez-la s'adapter aux changements d'humidité. Si ces précautions sont prises, une construction en bottes de paille devrait créer un environnement intérieur confortable, tranquille et caractérisé par une excellente qualité de l'air.

Les murs en paille ont une belle épaisseur. © Clarke Snell
Les murs en paille ont une belle épaisseur. © Clarke Snell

Esthétique

S'ils ne sont pas aussi flexibles, malléables et potentiellement pleins de fantaisie que les murs en torchis ou même en bois cordébois cordé, les murs épais, aux doux arrondis, en bottes de paille enduites dégagent une beauté fascinante. Cette caractéristique, ajoutée aux qualités écoénergétiques et écologiques de la paille, fait que les gens qui ont choisi la construction en bottes de paille sont généralement très fiers de leur maison. Ils ont souvent le sentiment d'avoir accompli une bonne action pour le monde et, en retour, gagné un lieu de vie confortable, tranquille et magnifique. Ce genre d'amour pour une maison constitue un lien personnel qui pourrait mettre à mal le concept moderne d'habitation-placement, et en faire un véritable foyerfoyer, un lieu autour duquel on bâtit sa vie. C'est le genre de beauté que j'évoque dans le contexte de la construction écologique.