Plonger dans une eau cristalline, sans avoir les yeux qui piquent ni de démangeaison, c'est ce que propose l'association de l'électrolyse et des UV. © Remy Musser, Adobe Stock
Maison

Un traitement de l'eau de piscine innovant et 100 % naturel

ActualitéClassé sous :piscine , traitement de l'eau , filtration de la piscine

Fruit de l'association de deux poids lourds français, spécialistes du secteur, le traitement de l'eau des piscines fait un pas en avant. En associant l'électrolyse et les UV, deux procédés reconnus pour leur efficacité, l'eau est traitée sans aucun agent chimique.  

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La plus grande piscine du monde survolée en drone au Chili  Au Chili, la piscine d'Algarrobo possède une plage d'un kilomètre de long et contient l'équivalent de 80 piscines olympiques. Survolée par drone, ses dimensions sont encore plus impressionnantes. 

Nouveau ! Écoutez l'article :

Profiter pleinement d'une piscine chez soi impose de traiter l'eau afin d'éliminer les bactéries, les algues, entre autres. Si le chlore chimique est encore largement utilisé, mal dosé, il occasionne de nombreuses gênes (yeux qui piquent, démangeaisons, peau sèche, etc.). Outre ces désagréments, le traitement de l'eau de la piscine au chlore chimique est de plus en plus pointé du doigt. En cause la pollution des sols, des cours d’eau, le danger pour la faune quand il est encore présent lors du vidage du bassin. Heureusement, il existe des traitements alternatifs. Parmi ceux-ci, l'électrolyse et les ultraviolets.

Sel + UV : l’association gagnante

Pour parer aux inconvénients du chlore chimique et répondre à une demande de traitement naturel des piscines toujours croissante, Bio-UV et Pool Technologie ont associé leur savoir-faire. Le premier en développant un réacteur UV spécifique, le second avec la conception d'un électrolyseur fonctionnant avec seulement 0,5g/L de sel. Résultat, O'clear est un traitement de l'eau de piscine rémanent, 100 % naturel, où l'eau est à la fois désinfectée et désinfectante. Distribué par les deux marques, ce système de traitement d'eau plug and play, fonctionne automatiquement et se veut simple d'installation.

L'eau du bassin est aspirée par les skimmers, passe par la pompe, puis est filtrée. Elle est ensuite traitée par les UV pour éliminer bactéries, algues, virus. Positionnée en aval du bloc UV, l'électrolyseur assure une électrolyse continue pour profiter d'une eau désinfectante. L'eau est ensuite refoulée dans le bassin. Un système en circuit fermé qui ne nécessite qu'un minimum de sel et aucun produit chimique. © Bio-UV

Deux traitements de l’eau de piscine à la loupe

L'efficacité de ce duo de choc est due aux modes de fonctionnement de chacun, en ne conservant que leurs avantages.

  • L'électrolyse :

Fonctionnant en circuit fermé, le procédé de traitement par électrolyse transforme via des électrodes, une quantité de sel (classiquement entre 4 et 6 gr/L), en chlore naturel et en soude caustique. Dotés d'une très bonne rémanence, sous l'action des UV, chlore et soude se transforment à nouveau en sel. L'eau de la piscine est ainsi naturellement désinfectante. Inconvénient, une eau au goût salé qui n'est pas très agréable et un taux de pH qui fluctue.

  • Traitement UV :

De son côté, le traitement par ultraviolet détruit les micro-organismes présent dans l'eau (bactéries, moisissures, algues) et les expose à des rayons UV de type C (UV-C). Autre avantage, peu de variations du pH. En revanche, ce type de traitement seul nécessite l'utilisation (en faible quantité) de chlore ou de brome pour que l'eau soit également désinfectante.

Pour équiper une piscine de ce nouveau principe de traitement, il faut mettre la main à la poche. Un budget de départ élevé (entre 2.500 et 3.800 € selon modèle) mais qui se rentabilise grâce à un entretien de l'installation limité et l'absence de produits supplémentaires. Le prix à payer pour profiter d'une eau de piscine parfaite ?

  • Les lampes UV-C (254 nm) utilisées pour traiter l’eau d'une piscine reproduisent les rayons UV naturels.
  • Pour un bassin de 50 m3, l'électrolyseur de ce dispositif de traitement utilise entre 7 à 10 fois moins de sel qu'un modèle classique.
  • Ce traitement de l'eau est compatible avec les piscines équipées de volet. 
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !