Santé

Allergie aux acariens : comment limiter les symptômes ?

Dossier - Allergie : décryptage des allergies
DossierClassé sous :médecine , Allergies , urticaire

Les allergies sont de plus en plus présentes dans notre société en raison des bouleversements de nos modes de vie. Les principales allergies rencontrées sont les allergies alimentaires (lait, œuf, arachide), les allergies respiratoires (pollen, acariens, animaux), les allergies aux médicaments, au venin d'insectes et les allergies de contact (latex, nickel).

  
DossiersAllergie : décryptage des allergies
 

Les acariens sont à l'origine de la majorité des allergies respiratoires. Le fait d'avoir le nez constamment bouché et de tousser souvent peut laisser suspecter une allergie aux acariens. Les acariens se trouvent dans les poussières des maisons ; un gramme de poussière en contient des milliers.

Les acariens sont des arachnides possédant quatre paires de pattes. Ils se nourrissent de débris humains et animaux (peaux, ongles, cheveux). Les moquettes, les matelas, les tapis et les coussins constituent de véritables nids d'acariens. L'humidité et l'absence de ventilation favorisent leur prolifération.

L'acarien de maison se nourrit des squames cutanées dont les résidus modifiés par ses sucs digestifs et la chitine sont des allergènes communs autour de la maison. © Agricultar Research Service, DP

Limiter les symptômes allergiques

Pour limiter les symptômes allergiques, il est conseillé de :

  • ventiler son appartement au moins quinze minutes par jour ;
  • laisser la chambre à coucher à une température peu élevée (18 °C) ;
  • aspirer et retourner régulièrement son matelas ;
  • laver régulièrement à 60 °C les draps et les oreillers.