Santé

Allergies respiratoires : symptômes et traitement

Dossier - Allergie : décryptage des allergies
DossierClassé sous :médecine , Allergies , urticaire

Les allergies sont de plus en plus présentes dans notre société en raison des bouleversements de nos modes de vie. Les principales allergies rencontrées sont les allergies alimentaires (lait, œuf, arachide), les allergies respiratoires (pollen, acariens, animaux), les allergies aux médicaments, au venin d'insectes et les allergies de contact (latex, nickel).

  
DossiersAllergie : décryptage des allergies
 

Les principaux symptômes des allergies respiratoires sont la rhinite et l'asthme. Dans les pays développés, la fréquence des allergies respiratoires est en constante augmentation depuis 40 ans. En France, la proportion de la population touchée par la rhinite allergique est supérieure à 15 % pour les 15-50 ans.

Causes et symptômes de l'allergie respiratoire

La rhinite allergique ne touche généralement pas les enfants, car elle se déclare plutôt à l'adolescence ou chez le jeune adulte. L'asthme concerne plus les garçons que les filles avant l'âge de 10 ans (environ 8 % des garçons contre 5 % des filles) mais, à l'âge adulte, ce sont les femmes qui sont plus touchées.

Il existe des prédispositions familiales aux allergies respiratoires. Cependant, des facteurs de l'environnement semblent jouer un rôle de déclencheurs de l'asthme : les pollutions urbaines (particules émises par les pots d'échappement des voitures...) ou à l'intérieur des habitations (fumée de cigarette...) peuvent déclencher l'allergie. En effet, les enfants qui vivent en ville sont plus souvent sujets à l'asthme que les petits campagnards.

Dans tous les cas, l'allergie respiratoire est liée à la libération massive de certains anticorps, les IgE (immunoglobulines E).

La pollution est l'un des risques d'allergie respiratoire. © Owen Byrne, CC by-nc 2.0

Traitements et antihistaminiques

Des traitements antihistaminiques peuvent être prescrits aux personnes souffrant d'allergies respiratoires ; ceux-ci visent à contrer l'action d'une molécule produite par l'organisme et responsable des symptômes allergiques : l'histamine.

Lors du contact avec l'allergène, la réaction immunitaire conduit à une production élevée d'une classe d'anticorps, les IgE (ou immunoglobulines E). Les IgE se fixent sur la membrane de certaines cellules, comme les mastocytes. Ces cellules sont stimulées et libèrent des quantités importantes d'histamine. L'histamine favorise la dilatation des vaisseaux sanguins. Elle stimule la production de mucus et la contraction des muscles des bronchioles pulmonaires. Elle est donc responsable des symptômes rencontrés lors des allergies respiratoires, comme l'écoulement nasal ou les larmes.

C'est pourquoi des médicaments antihistaminiques peuvent être prescrits aux personnes souffrant de rhinite allergique. Les antihistaminiques sont contre-indiqués lors du premier trimestre d'une grossesse. Certains présentent des effets indésirables, comme la somnolence.