La co-innovation, une valeur ajoutée pour la science ? © xyz+, Adobe Stock
Tech

La co-innovation en 3 questions

Question/RéponseClassé sous :technologie , Futura-Sciences , intelligence collective

Autrement appelée innovation collaborative, co-création, crowdsourcing et même wikinomie, la co-innovation est de plus en plus mise à contribution dans le processus de développement d'un service ou d'un produit.

Cela vous intéressera aussi

La co-innovation est une démarche qui permet à une organisation, quelle que soit son entité juridique, de faire participer des acteurs de son écosystème, souvent les utilisateurs finaux, pour faire émerger des solutions inédites grâce aux savoir-faire de chacun. Le process n'est pas nouveau puisqu'il existe depuis de longue date, ne serait-ce que dans les années 1960 avec la conception participative pratiquée dans les pays scandinaves ou plus récemment avec l'essor de l'open source.

Qu'est-ce que la co-innovation aujourd'hui ?

Ce qui a changé depuis quelques années et qui a donné une toute nouvelle dimension à la co-innovation, ce sont les nouvelles possibilités notamment offertes par les outils collaboratifs en ligne et l'engouement croissant de grandes entreprises comme EDF avec sa plateforme EDF Pulse & You.

À ce propos, de plus en plus de personnes participent à des processus de co-innovation ou de co-création de projets. Futura s'est posée la question avec les équipes d'EDF Pulse & You si l'intelligence collective était source d'inspiration pour la science. Et pour obtenir des réponses, notre média et la plateforme ont décidé de créer un sondage sur le sujet. N'hésitez pas à y participer, toutes les idées sont bienvenues !

Comment pratiquer la co-innovation ?

La co-innovation peut porter sur un projet ponctuel ou récurrent, sur une partie ou l'ensemble. Elle peut intervenir à différents niveaux du processus :

  • en amont en phase d'idéation pour trouver de nouvelles idées ou points de vue sur un sujet ;
  • la co-conception à proprement parler d'un produit ou d'un service ;
  • en aval, avec le beta testing pour améliorer un produit ou un service.

Quelles sont les modalités de participation à un processus de co-innovation ?

Quel que soit le statut des participants à une démarche de co-innovation, il convient de définir au préalable les modalités de contribution sur le partage des risques, la répartition des éventuels bénéfices du projet et la propriété des savoirs générés. Sur ce dernier point, plusieurs pratiques sont possibles entre la libre contribution, la rétribution, la mise à disposition en open source ou encore la gestion en biens communs, donc partagée entre une communauté d'utilisateurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !