Le nettoyage du clavier. © Stefanie Göddertz, Adobe Stock
Tech

Comment réparer une touche de piano numérique ?

Question/RéponseClassé sous :Multimédia , instrument de musique , réparation
 

Lorsque l'on a mis un certain prix pour s'offrir un clavier numérique et que, une fois la garantie passée, l'on observe qu'une ou plusieurs touches dysfonctionnent et sont même parfois muettes, c'est assez contrariant. Mais le plus souvent, cela est causé par un encrassement de certains composants. Vous avez le choix d'apporter votre clavier chez un réparateur professionnel ou d'essayer de régler le problème par vous-même. Pour cette seconde option, voici quelques informations de bases sur la façon de démonter et de nettoyer vos touches. 

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Une bulle de savon qui danse sur la musique  Pas besoin de pinceaux pour peindre avec de la musique, c’est possible avec du savon ! Des chercheurs des laboratoires Matière et systèmes complexes et du Laboratoire interdisciplinaire de physique ont présenté un dispositif pour observer l’effet du son sur les films de savon : plusieurs phénomènes physiques y dessinent des motifs spectaculaires et fascinants. 

Quelle que soit la marque de votre clavier numérique, la technique de démontage est sensiblement la même, mais si toutefois votre modèle ne peut pas être démonté en suivant nos recommandations, alors le mieux sera de vous adresser directement à un professionnel, ou bien d'effectuer une recherche afin de trouver ce qui fait sa spécificité.
 
Pour commencer, la première étape consiste à ôter un certain nombre de vis. Placez votre clavier sur la tranche pour pouvoir accéder à son revers (le capot du dessous) et dévisser les emplacements qui vous semblent solidariser l'ensemble. Une fois cela fait, vous pouvez normalement soit enlever le capot directement, soit enlever la partie qui figure la tranche qui court sous l'ensemble des touches afin d'accéder à l'intérieur et à la première partie du mécanisme.
 
Le plus souvent, dès cette étape, vous pourrez constater qu'une grande quantité de poussière s'est accumulée avec le temps et avant toute autre manipulation, nous vous conseillons de passer un coup d'aspirateur sur cette partie (souvent il y a de la feutrine) afin de la nettoyer de la poussière accumulée. Outre le fait que cela puisse régler votre problème, cela vous permettra aussi d'y voir plus clair !

Privilégiez la bombe à air froid. © natalialeb, Adobe Stock

Un nettoyage délicat et méticuleux

Vous pouvez ensuite démonter le reste du clavier, à savoir dévisser les autres vis qui n'étaient pas à portée tant que le capot ventral n'avait pas été ôté. Attention, n'enlevez pas les vis qui soutiennent la structure -- sinon plus rien ne tient le tout ! -- car vous allez ensuite devoir replacer le clavier en position normale pour accéder à l'intérieur et si possible, sans que tout ne tombe par terre.  Vous pouvez à présent replacer le clavier en position normale et vous devriez désormais être en mesure d'ouvrir le capot du dessus de votre clavier, en tirant de l'avant vers l'arrière. Si vous n'y parvenez pas, vérifiez que vous n'avez pas oublié de vis.
 
Vous avez à présent accès au cœur de la machine, et comme vous l'avez noté pour la partie clavier, il y a sans le moindre doute un dépôt de poussière très important qui encrasse le tout. Ne tirez sur aucun câble et soyez précautionneux dans vos manipulations.

Afin de nettoyer toute la partie électronique, le mieux est d'utiliser une bombe d'air froid (le même type de bombe que pour les claviers d’ordinateur) plutôt que l'aspirateur qui pourrait détériorer des composants. Ceux-ci doivent être manipulés avec beaucoup de précaution.

Une fois le tout bien nettoyé, vous pouvez retirer les vis qui retiennent ou qui solidarisent le clavier avec la partie électronique (généralement il y a entre 4 et 8 vis en fonction des modèles) ; puis débranchez les fiches et les câbles qui relient la partie clavier à la partie électronique (la carte mère). 

Le démontage/montage se fait avec précaution. © victoria p., Adobe Stock

Remplacement des éléments abimés

Après avoir retourné votre clavier, vous pouvez maintenant démonter l'ensemble de la carte électronique, et ainsi accéder aux ressorts qui font remonter les touches du clavier après que vous les ayez pressées. En étant bien attentif, vous noterez sans doute que certaines sont sorties de leur logement initial, que d'autres se sont décalées, et que d'autres se sont tout simplement cassées, auquel cas, il faudra bien sûr les remplacer. Les touches endommagées peuvent être commandées à l'unité, sur Internet ; avec la référence de votre clavier, vous trouverez ce qu'il vous faut sans trop de problème normalement.

Vous pouvez ôter les touches qui posent un problème en faisant levier sur la partie haute et en les déclipsant afin d'avoir accès au mécanisme interne de chacune d'entre elles. La plupart du temps lorsque ce n'est pas la poussière accumulée qui occasionne les problèmes, ce sont les petits ressorts qui sont fatigués et ne font pas remonter les touches, par exemple.

Vous pouvez intervertir les ressorts entre les touches de haut du clavier (peu utilisés et donc en bon état) avec ceux qui ont subi des dommages et qui sont tordus (par contre, redressez-les au mieux en prenant pour modèle les ressorts peu usés...), ou bien tâchez d'en trouver des neufs chez le fabricant ou chez un professionnel afin de tout « remettre à neuf ».

Conclusion

Les manipulations présentées ci-dessus ne sont pas toujours simples et si vous n'êtes pas à l'aise à l'idée de tout démonter, ne le faites pas, car le remontage du clavier ou le changement des ressorts peut s'avérer délicat. Sachez néanmoins que le décrassage de l'ensemble suffit le plus souvent à régler un dysfonctionnement.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !