L'impression 3D est une innovation de rupture révolutionnaire tant pour les professionnels que pour les particuliers. © Stockphoto-graf, Fotolia

Tech

Les nouvelles perspectives de l’impression 3D

Question/RéponseClassé sous :impression 3D , impression 3 D , impression 3D avec du verre

Si ce procédé d'impression est apparu depuis le milieu des années 1980, l'impression 3D, autrement nommée fabrication additive, vit une véritable révolution depuis les années 2010. De plus en plus sophistiquée, utilisant des technologies de plus en plus pointues, elle entre aussi depuis chez les particuliers. Et ce n'est qu'un début !

L'impression 3D révolutionne le mode de production industriel, comme la vie de consommateurs toujours plus demandeurs de produits sur mesure. Elle permet de créer de nouveaux produits et objets qui feront le monde de demain dans quasiment tous les secteurs. La fabrication dite additive est une véritable innovation de rupture qui modifie déjà notre présent, et modifiera de façon conséquente notre avenir. Cette nouvelle technologie, qui est vouée à toujours plus évoluer, enthousiasme autant les professionnels que le grand public. Depuis les années 2010, une nouvelle ère s'amorce pour l'impression 3D. Le secteur se concentre moins sur les technologies que sur le développement de nouveaux matériaux et sur son entrée en masse dans les foyers des consommateurs.

Les chiffres du marché de l’impression 3D

C'est un secteur qui connaît depuis quelques années des croissances annuelles à deux chiffres. La fabrication additive est, en effet, en croissance moyenne annuelle de 20 % depuis 2014. Selon une étude du leader des études sectorielles Xerfi, le marché qui s'élevait à près de 4,5 milliards d'euros en 2016, trois fois plus qu'en 2012, devrait atteindre près de 15 milliards en 2020. C'est dire si les prévisions du secteur de l'impression 3D sont au beau fixe avec des offres d'emplois qui suivent bien sûr cette envolée. Si le principal secteur d'application de l'impression 3D reste encore l'aéronautique, il représentait 18,2 % du marché en 2016, l'industrie, la santé et le sport sont des domaines où la 3D est de plus en plus utilisée et dans lesquelles elle ouvre des perspectives extraordinaires.

Des projets d’impression 3D ambitieux

Aujourd'hui, il n'existe quasiment plus de limites dans l’impression 3D, ni dans la taille des objets à reproduire, ni dans les matériaux utilisés. Il est bien loin le temps où les imprimantes 3D ne pouvaient imprimer que quelques petits objets du quotidien, comme des coques de téléphones portables ou des mugs, et de mauvaise qualité. Qualité, rapidité, diversité... les impressions 3D permettent de réaliser des pièces de tous genres et de toutes formes dans tous les secteurs imaginables. Il est aussi maintenant possible d'utiliser les matériaux les plus divers pour fabriquer quasiment tout ce que l'on souhaite : Inox, plastique dur ou mou, verre fondu, métal, béton, écomatériaux comme les poudres de bois, de roche, cellules vivantes comme de la peau humaine ou des organes, composites à base de quasi-cristaux. Il existe aussi des imprimantes 3D de pointe capables de manipuler jusqu'à dix matériaux. Elles peuvent réaliser :

  • la construction de maison en quelques heures ;
  • la réalisation d'un avion complet ;
  • la construction base lunaire par la Nasa ;
  • la reproduction de crânes de blessés pour une reconstruction faciale partielle ou totale ;
  • la production d'os artificiels pour transplantation ;
  • un prototype de cœur entier imprimé en 3D ;
  • des gouttelettes de matières visqueuses imprimées grâce à des ondes sonores ;
  • des prothèses sur mesure ;
  • des médicaments personnalisés ;
  • de la peau humaine.
Un stylo d'impression 3D existe pour les enfants. © vejaa, Fotolia

L’impression 3D, un bel avenir chez les particuliers

D'abord réservée aux professionnels et aux industriels, cette technologie ultra-performante est désormais accessible aux particuliers avec la commercialisation d'imprimantes 3D à des prix concurrentiels. Parallèlement, de multiples sites web proposent de reproduire facilement à des prix très compétitifs des objets à la demande. C'est à la fois une façon de réaliser du « sur-mesure et du 100 % personnalisé », de réaliser des objets à moindres coûts, et d'être écoresponsables en luttant contre les déchets, le gaspillage et la dégénérescence programmée de nos appareils électriques et électroniques...

D'après une étude réalisée par le cabinet Reichelt electronik et OnePoll, en 2018, la démocratisation de l'impression 3D chez les particuliers est en route. En effet, 42 % des personnes interrogées envisagent l'achat d'une imprimante 3D pour leur usage personnel, et 62 % se déclarent ouvertes à l'idée d'acheter des produits imprimés en 3D par une entreprise spécialisée dans l'impression 3D. Cette étude montre également que les Français qui ont déjà sauté le pas de l'impression 3D chez eux le font avant tout pour réparer des objets existants (64 %), créer des objets de déco (58 %), des bijoux et des accessoires (39 %),  mais aussi des pièces en tout genre pour l'automobile, l'électronique ou l'informatique (37 %). Nouvel engouement des particuliers, l'impression 3D alimentaire. Ils seraient ainsi 30 % qui testeraient des plats imprimés en 3D.

Pour les particuliers, la tendance customisation joue pleinement grâce à ces imprimantes 3D. Chacun peut être son propre créateur, seule notre imagination a ses limites. La machine reproduit à l'identique le fruit de notre créativité. L'univers de la déco, des accessoires, et bien sûr de la bijouterie, vont profiter de la généralisation de la technologie auprès du grand public. La possibilité d'utiliser, depuis quelques années, de multiples matériaux rend l'exercice de plus en plus simple. Métal, acier, or, argent, nylon, il est ainsi possible de reproduire ses bijoux de marque préférés ou de créer des bijoux personnalisés, par exemple à l'occasion d'évènements exceptionnels comme les mariages. Les professionnels du secteur se sont adaptés et l'on trouve aujourd'hui sur le Web des sites dédiés à l'impression de bijoux 3D.

À noter

Pour les particuliers, on trouve des imprimantes 3D à tous les prix : à partir de 200 €, fabriquées en Chine ; à 3.000 €, fabriquées aux Pays-Bas, voire beaucoup plus pour des imprimantes professionnelles. Il existe des comparateurs d'imprimantes 3D qui permettent de mettre en avant le meilleur rapport qualité/prix sur le marché.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi