Passer d’une base de données complexe à une illustration permettant de visualiser d’un seul coup les informations importantes demande du talent. C’est le métier de data analyst. © Metamorworks, Adobe Stock
Tech

Qu’est-ce que la Dataviz ?

Question/RéponseClassé sous :big data , Métiers de la communication , Dataviz
 

Internet est une véritable mine d'or d'informations et de données. Mais pour contrer cette infobésité et cette avalanche de connaissances parfois difficile à trier, certaines techniques misent sur le pouvoir du cerveau et en particulier la perception visuelle.

Comme une image est plus facile à comprendre et retenir qu'un long discours, le numérique permet de créer des représentations graphiques simples à partir de données complexes. C'est ce que l'on appelle la Dataviz. On vous explique tout sur cette technologie au service du cerveau humain.

Qu’est-ce que la datavisualisation ?

Tout comme Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, vous l'avez devant les yeux très régulièrement sans vous en douter ! Qu'il s'agisse d'un sondage et, en ce moment, de courbes liées à la pandémie du coronavirus, ce qui les représente s'appelle de la Dataviz. Ce terme étrange est simplement la contraction des mots anglais data, et visualization, c'est-à-dire, les données et la visualisation. Il s'agit de représenter de façon graphique des données. Un procédé qui est loin d'être une nouveauté, mais reste un puissant outil de communication, puisqu'en une image, il est possible de résumer un ensemble de données parfois complexe. C'est grâce au renfort de nombreux outils numériques que la Dataviz est devenue une véritable science au service du traitement du big data.

Les enjeux de la Dataviz :

  • simplifier la lecture ;
  • faciliter l'interprétation ;
  • renforcer la mémorisation ;
  • diffuser des messages qui seront davantage retenus par leur(s) audience(s).

La personne chargée de ce travail de mise en forme de données brutes porte l'appellation de data analyst. La charge est lourde pour ce spécialiste, puisqu'il doit réaliser une représentation visuelle à partir de données brutes souvent complexes afin d'éclaircir un ou des phénomènes en lui donnant un aspect qui ne conserve que l'essentiel du message. 

La Dataviz est la partie la plus importante du travail du data analyst. Un métier d’avenir pour lequel il est possible de se former, via des centres spécialisés, comme celui de DataScientest dont toutes les formations sont certifiées par la Sorbonne. © Futura

Un métier d'expert

La conception de la Dataviz est en quelque sorte de raconter une histoire à un public pour donner du sens aux données issues d'un tableur. Une des formes les plus simples pour raconter cette histoire reste le diagramme, mais l'animation ou encore la vidéo sont de plus en plus employées. C'est ainsi que la Dataviz est omniprésente dans les informations et notamment à la TV.

Pour les entreprises, la Dataviz est exploitée pour présenter des analyses de façon très visuelle sur les activités. C'est un outil de communication de grande valeur pour le personnel, les décideurs ou encore les partenaires de l'entreprise. Ces outils sont très utilisés par les entreprises du secteur de la high-tech. C'est notamment le cas de Google, qui explique le fonctionnement de ses technologies via des animations ou des images, pour que le public puisse facilement assimiler les informations. Idéalement, pour mettre en scène ces données, le data analyst collecte les informations et les analyse, il est assisté par un graphiste qui va rendre visible l'éclairage de l'expert par la représentation graphique.

Mais quand on n'a pas les moyens de faire appel à ces experts, il est possible d'exploiter des outils clés en main et parfois gratuits. Il en existe beaucoup et certains ne requièrent pas forcément de compétences en la matière lorsqu'il ne s'agit pas de traiter ce qu'on appelle du big data, autrement dit, de vastes bases de données. On peut alors piocher dans des catalogues de diagrammes, pour mettre en scène des données. Encore faut-il trouver l'outil adapté à ses besoins.

Une nouvelle façon d’acquérir des connaissances

Puissante machine biologique, le cerveau humain assimile une multitude d'informations chaque jour, à chaque instant. Mais parfois, il rencontre certaines limites et ne peut pas mémoriser l'ensemble des données analysées tous les jours.

C'est là que le rôle de la datavisualisation prend tout son sens puisqu'en un temps record, le cerveau retient des informations importantes grâce au visuel. Le cerveau décrypte mieux et plus rapidement les éléments visuels par rapport aux éléments textuels.

Comme le souligne cette étude portée sur la Dataviz, la donnée n'est plus cantonnée à son statut de statistique mais devient un vrai message à faire passer. Dans la suite de son propos, l'auteur poursuit en assurant que cet élément visuel « va éveiller chez l'utilisateur une émotion » ce qui peut devenir un atout commercial de taille pour les entreprises ou les mouvements de pensée.

Quels sont les éléments clés d’une bonne dataviz ?

Pour une datavisualisation qui fonctionne, certains prérequis sont essentiels, au risque de passer à côté de la diffusion d'informations importantes :

  • la structuration des informations doit être cohérente et suivre une certaine logique pour être enregistrée puis mémorisée ;
  • le choix des teintes et des couleurs doit être réfléchi : mieux vaut éviter les coloris trop agressifs ou les panachages qui risquent de fatiguer le regard ;
  • une datavisualisation par sujet ou par question. Attention à ne pas perdre le lecteur en fournissant trop de données sur un même document. Il est souvent préférable d'évoquer une problématique ou une information principale à chaque fois ;
  • adapter le contenu à la cible. Le contenu de la datavisualisation peut varier en fonction de l'audience : un sujet ne sera pas traité de la même façon si vous vous adressez à des professionnels ou à des particuliers.

Sciences, actualités, écologie, marketing... En datavisualisation, tous les thèmes peuvent être abordés. Et l'avantage principal de ce format de communication est qu'il devient facilement « partageable » sur les différentes plateformes. D'ailleurs, certains réseaux sociaux sont particulièrement adaptés à ce type de contenus comme, par exemple, Pinterest qui privilégie les informations visuelles pour la création de vision board thématiques.

Article réalisé en partenariat avec les équipes de DataScientest

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !