Deux versions différentes et deux philosophies de fonctionnement : Microsoft a réussi à « découper » son navigateurnavigateur Internet Explorer 10 selon les modes de présentation de Windows 8Windows 8.

Intégré à Windows depuis Windows 95, le navigateur Internet Explorer, développé par Microsoft, est bien entendu présent dans Windows 8. Il inaugure au passage sa version 10, pour le moment réservée à cette version du système, même s'il est prévu qu'il soit proposé en téléchargement pour Windows 7Windows 7, mais pas avant le printemps 2013.

La grande nouveauté d'IE 10 est son mode de fonctionnement hybridehybride. Il est en effet intégré à Windows 8 en deux versions : celle pour l'interface de départ Modern UI et celle, plus traditionnelle, pour le Bureau. Mais cela reste la même version, les différences étant plus de l'ordre de l'esthétique, afin de s'adapter aux deux interfaces.

Windows 8, un préalable : le choix du navigateur

Avant toute chose, pour répondre aux exigences des autorités de la concurrence en Europe, Microsoft doit proposer dans Windows 8 un « écran de choix du navigateur », ou Ballot Screen en anglais. Il s'agit d'une fenêtrefenêtre qui propose à l'utilisateur de choisir son navigateur InternetInternet parmi les plus importants du marché (Internet Explorer, Firefox, ChromeChrome, Maxthon et Opera). Si le choix se porteporte sur IE 10, celui s'ouvre automatiquement (sur une fenêtre indiquant ironiquement « Vous avez fait le bon choix »). S'il se porte sur l'un de ses concurrents, celui-ci est téléchargé (via Internet Explorer, là aussi c'est ironique) et installé automatiquement.

L'écran de choix du navigateur est accessible via une tuiletuile de la page d'accueil de Windows 8. Il faut savoir que le choix d'un navigateur n'est pas définitif et que plusieurs peuvent cohabiter entre eux. Par ailleurs, en raison de cette exigence anticoncurrentielle, l'icôneicône d'Internet Explorer 10 n'est pas présente par défaut dans la Barre des tâches, en mode Bureau. Elle peut bien sûr y être épinglée par la suite. En mode Modern UI en revanche, la tuile de raccourci vers le navigateur est bien présente dès le départ.

Microsoft s’est vu imposer par la Commission européenne d’intégrer un écran de choix du navigateur dans Windows. Celui-ci permet à l’utilisateur de télécharger un autre logiciel qu’Internet Explorer, le seul qui soit installé par défaut dans le système. © Eureka Presse

Microsoft s’est vu imposer par la Commission européenne d’intégrer un écran de choix du navigateur dans Windows. Celui-ci permet à l’utilisateur de télécharger un autre logiciel qu’Internet Explorer, le seul qui soit installé par défaut dans le système. © Eureka Presse

La version version Modern UI d’Internet Explorer 10

Ce qui caractérise la version Modern UI d'Internet Explorer, c'est son interface dépouillée. Fini la barre d'outils, barre d'état, barre de menus et même la barre d'adresse : au lancement, IE10 s'affiche en plein écran, privilégiant donc le contenu et la surface d'affichage. Il faut effectuer un clic droit à la souris ou faire glisser son doigt depuis le bord supérieur vers le bas ou depuis le bord inférieur vers le haut pour faire apparaître deux bandeaux noirs.

Le bandeau du haut affiche les différents onglets ouverts ainsi que les icônes Nouvel onglet et Outils de l'onglet, qui permet de fermer les onglets ouverts ou bien d'en ouvrir un en mode de navigation privée (sans laisser de traces).

Le bandeau du bas affiche de son côté la barre d'adresse, pour saisir l'adresse d'un site, avec les boutons Page précédente, Page suivante et Actualiser. Sont aussi présents un bouton permettant d'ajouter le site dans les Favoris ou de l'épingler en page d'accueil et un autre baptisé Outils de la page. Il sert notamment à basculer le navigateur du mode Modern UI au mode Bureau.

La version Modern UI d’Internet Explorer 10 dispose d’une interface dépouillée, plus pratique pour un usage tactile. Ce qui s’avère concluant si le site visité, comme ici le nouveau portail MSN.com, a lui aussi été optimisé pour le tactile. Dans le cas contraire, la souris reste fortement conseillée. © Eureka Presse

La version Modern UI d’Internet Explorer 10 dispose d’une interface dépouillée, plus pratique pour un usage tactile. Ce qui s’avère concluant si le site visité, comme ici le nouveau portail MSN.com, a lui aussi été optimisé pour le tactile. Dans le cas contraire, la souris reste fortement conseillée. © Eureka Presse

La version version Bureau d’Internet Explorer 10

La version Bureau d'Internet Explorer 10 se montre quant à elle très semblable à sa devancière IE9. L'interface est plus lisse, selon le souhait de Microsoft de faire disparaître les artifices visuels de type Aero Glass, mais la présentation est la même et le fonctionnement identique. La page Nouvel onglet propose de son côté un raccourci vers les dix pages les plus fréquentées, l'accès à la navigation privée (sans laisser de traces) et offre la possibilité de rouvrir les derniers onglets fermés. Cette version d'IE 10 s'utilise plus facilement à la souris ou au stylet qu'au doigt.

Les utilisateurs d’IE 8 et IE 9 ne seront pas dépaysés avec la version Bureau d’Internet Explorer 10, très semblable aux deux déclinaisons précédentes du navigateur de Microsoft. © Eureka Presse

Les utilisateurs d’IE 8 et IE 9 ne seront pas dépaysés avec la version Bureau d’Internet Explorer 10, très semblable aux deux déclinaisons précédentes du navigateur de Microsoft. © Eureka Presse

À noter que si vous cliquez sur un lien depuis une applicationapplication en mode Modern UI, c'est la version idoine d'IE10 qui se lancera. Si vous cliquez depuis le Bureau, vous aurez droit à la version traditionnelle.

Autre chose importante à savoir : cette double interface proposée avec Internet Explorer n'existe pas forcément avec les autres navigateurs. Il faut pour cela qu'ils aient été développés dans une version spécifique, qui dans le cas de Firefox et de Chrome n'est pas encore finalisée.

Des nouveautés IE 10 plus cachées que visibles

Si les évolutions de l'interface pour IE 10 sont réservées à la version Modern UI du navigateur, ce n'est pas forcément le cas pour les nouveautés techniques, bien au contraire. Ainsi, dans cette version 10, Internet Explorer intègre désormais le lecteur FlashFlash d'Adobe, indispensable pour afficher les animations sur les sites Web. Sauf que Flash est considéré comme un module complémentaire et que ceux-ci ne sont supportés que par la version Bureau du logiciellogiciel. Si vous consultez une page Web qui nécessite un module complémentaire ou qui utilise la technologie Flash, il vous faut absolument passer en mode Bureau, le mode Modern UI ne supportant la vidéo et les animations que dans le cas où elles sont proposées dans le langage HTMLHTML 5.

Le reste des nouveautés est quant à lui caché dans les entrailles du logiciel puisqu'il s'agit d'évolutions lui permettant de se montrer plus rapide et plus respectueux des standards du Web. Ce qu'il réussit particulièrement bien puisqu'au test Acid3 de respect des standards il obtient 100/100 (comme IE 9) et qu'au test de rapidité SunSpider, il se montre 15 % plus performant.

Avec un score de 100/100 au test Acid3, Internet Explorer 10 se montre respectueux des principaux standards d’affichage du Web. Dommage qu’un <em>plug-in</em> comme le lecteur Flash d’Adobe ne fonctionne qu’avec sa version Bureau. © Eureka Presse

Avec un score de 100/100 au test Acid3, Internet Explorer 10 se montre respectueux des principaux standards d’affichage du Web. Dommage qu’un plug-in comme le lecteur Flash d’Adobe ne fonctionne qu’avec sa version Bureau. © Eureka Presse