Tech

Windows, IIS, Internet Explorer, Office : les vulnérabilités du mois

ActualitéClassé sous :Internet , failles , Microsoft

-

La seconde vague des correctifs Microsoft, désormais mensualisés, ne va pas faire chômer les administrateurs systèmes. Outre une faille critique dans les postes de travail Windows 2000 et XP, on découvre que le serveur web IIS et le navigateur Internet Explorer souffrent à nouveau de failles majeures. Enfin, on retrouve même, dans cette édition, deux habitués d'antan : Word et Excel, vulnérables à une attaque via leurs macro commandes.

Windows, IIS, Internet Explorer, Office : les vulnérabilités du mois

Ce sont quatre alertes importantes qu'émet Microsoft ce mois-ci. La première concerne les postes de travail sous Windows 2000 et XP : leur service "workstation", activé par défaut, est vulnérable à un dépassement de mémoire tampon. En clair, si le PC est directement accessible depuis Internet (sans pare-feu correctement configuré), un intrus pourra exploiter cette faille pour en prendre le contrôle sans aucune intervention de l'utilisateur.

Cette vulnérabilité est similaire à celle découverte récemment dans le service Messenger de Windows, lui aussi activé par défaut. Et c'est aussi une faille identique, mais qui touchait cette fois le service RPC de Windows, qui a permit la propagation du ver Blaster.

La solution ici, outre l'application du correctif, est de désactiver le service concerné (voir nos références en fin de brève) et d'utiliser un pare-feu personnel afin d'éviter d'être concerné par les autres failles similaires qui ne manqueront pas d'être découvertes.

Internet Explorer et IIS : le web aussi...

Les deux alertes suivantes concernent les deux extrémités de la navigation sur le web : le serveur IIS de Microsoft est vulnérable à une prise de contrôle via ses extensions Front Page (une technologie propriétaire, loin de tous standards, dont on peut heureusement fort bien se passer).
De son côté, Internet Explorer se voit gratifié d'un nouveau correctif global, qui corrige au passage cinq nouvelles vulnérabilités. Nous laissons aux utilisateurs d'Internet Explorer le soin d'en prendre connaissance par eux même : nous avons jeté l'éponge quand à couvrir dans le détail toutes les failles de ce navigateur.

Le retour d'Office

La dernière alerte concerne enfin Word et Excel (97, 2000 et 2002, ainsi que la suite Works 2002, 2003 et 2004). Manifestement, la protection censée avertir l'utilisateur de la présence de macro-commandes ne fonctionne pas comme elle le devrait. Il est possible à un attaquant de créer une macro malicieuse qui s'exécutera même si l'option de protection contre les macros est activée.

Cette impressionnante série de vulnérabilités amène deux conclusions : les produits de Microsoft sont effectivement pleins de failles, et cela depuis très longtemps (cela fait quatre ans que les utilisateurs d'Excel 97 font confiance à leur protection contre les macros...). Et surtout, de nombreuses vulnérabilités restent probablement à découvrir.

Mais la bonne nouvelle est que, puisque ces vulnérabilités sont aujourd'hui découvertes à la chaîne, l'effort de Microsoft dans ce domaine semble commencer à payer. Certes, toutes ces failles sont loin d'avoir été découvertes par Microsoft lui-même (on y retrouve des entreprises, dont l'habituelle eEye Digital Security, et des individus particuliers). Mais une partie est le fruit des efforts de Microsoft pour traquer les failles dans ses produits existants, ce qui est, après tout, plutôt encourageant.

Plus d'informations :

Cela vous intéressera aussi