Tech

Gyrophare halogène

DéfinitionClassé sous :technologie , chimie , Invention
Un gendarme invente le gyrophare halogène, qui permet de signaler la présence des véhicules prioritaires. © Scott Davidson, CC BY-SA 2.0, Wikimedia Commons

Le gyrophare halogène est un type d'avertisseur lumineux principalement utilisé par des véhicules classés dits « prioritaires ». On peut ainsi le retrouver comme équipement lumineux sur les véhicules de pompiers, gendarmerie, police, sur les ambulances, mais également sur certains autres véhicules amenés à réaliser une tâche particulière (véhicules d'interventions sur autoroute, par exemple).

  • Inventé par Julien Pecoud-Bouvet

Fonctionnement du gyrophare halogène

Le gyrophare halogène a été inventé au début du XXe siècle par un gendarme français, Julien Pecoud-Bouvet, qui voulait alors équiper de son dispositif tous les véhicules officiels français. Son invention, basée sur le renvoi de la lumière par des miroirs en rotation, repose, comme son nom l'indique, sur l'halogène. L'éclairage par halogène s'appuie sur un procédé qui utilise un filament de tungstène, des gaz halogénés et des ampoules en verre de quartz. La présence de gaz halogénés dans ce type d'ampoule permet de limiter la sublimation du filament de tungstène, dont les atomes se mélangent aux gaz halogènes plutôt que de se répartir sur le verre de quartz. Ce procédé permet l'émission d'une lumière vive, accentuée par les effets de miroir dans le cas du gyrophare halogène.

Utilisation du gyrophare halogène

Sur les véhicules, il est principalement installé en rampe lumineuse sur le toit. Il vient compléter d'autres dispositifs d'avertissements lumineux mais aussi sonores comme la sirène. Bien qu'il équipe encore aujourd'hui un très grand pourcentage de véhicules d'intervention, le gyrophare halogène tend progressivement à disparaître au profit des feux à diodes électroluminescentes

Cela vous intéressera aussi