Ektos est une toute jeune pousse fondée début 2015 par deux jeunes diplômés de l'École nationale des ponts et chaussées. Ils ont développé un casque de vision augmentée grâce auquel les pompiers peuvent voir à travers la fumée lors des interventions sur incendie. Cette innovation est en lice pour le concours Lépine 2015.
Cela vous intéressera aussi

Si l'on sait que les pompiers font face à des situations extrêmes, on ignore souvent dans le détail les conditions dans lesquelles ils doivent travailler. Ainsi, la fumée d'un incendie est souvent dense et sombre, si bien que les combattants du feufeu progressent totalement à l'aveugle. « Par exemple, pour ne pas se perdre dans la fumée et pour éviter les trop grosses températures, les pompiers progressent toujours à quatre pattes, en restant en contact avec le murmur », explique Corentin Huard. Polytechnicien diplômé de l'École des ponts et chaussées, il est le co-inventeur d'un système de vision augmentée intégré au casque de pompier qui permet de voir à travers la fumée.

Baptisé Ektos, le procédé repose sur une caméra infrarouge fixée à l'extérieur du casque. Le système utilise une technologie optronique développée par le groupe ThalèsThalès pour les équipements qui sont destinés à un usage militaire. La caméra projette les images dans le masque respiratoire du pompier qui les voit en superposition du réel, à l'instar de ce que font les Google Glass. D'après ses concepteurs, Ektos offre une image d'une grande qualité, qui permet notamment de voir à travers les vitresvitres et d'avoir une perception de la profondeur. Par ailleurs, les images sont transmises en temps réel aux officiers situés à l'extérieur via une liaison sans fil Wi-Fi afin de les aider à piloter les opérations.

Alice Froissard et Corentin Huard, les deux fondateurs de l’entreprise Ektos. Ils se sont rencontrés à l'École des ponts et chaussées (École des ponts-ParisTech) où ils ont commencé à travailler sur le projet Ektos. © Ektos

Alice Froissard et Corentin Huard, les deux fondateurs de l’entreprise Ektos. Ils se sont rencontrés à l'École des ponts et chaussées (École des ponts-ParisTech) où ils ont commencé à travailler sur le projet Ektos. © Ektos

Un développement en concertation avec les pompiers

« À l'heure actuelle, les pompiers sont complètement isolés de leurs supérieurs, ils n'ont qu'une communication radioradio de très mauvaise qualité. Notre système transmet directement une image qui est beaucoup plus facile à interpréter », ajoute Alice Froissard, diplômée en design industriel à l'université de technologie de Compiègne et elle aussi issue de l'École des ponts et chaussées. Aux côtés de Corentin Huard, elle a cofondé en début d'année l'entreprise Ektos.

Les deux jeunes entrepreneurs ont conçu leur projet en collaboration avec une équipe de pompiers de Seine-et-Marne. « Nous sommes partis des besoins de l'utilisateur en allant sur le terrain rencontrer les pompiers, en nous mettant en situation afin de comprendre les enjeux et les besoins de leur métier », explique Alice Froissard. Cette démarche a rencontré un écho très favorable auprès de ces professionnels qui risquent leur vie pour sauver celle des autres.

Ektos cherche désormais des partenaires financiers et industriels pour achever le prototypage de son système et pouvoir le commercialiser à partir de 2016. Au-delà de ce projet de casque de réalité augmentée, la jeune entreprise ambitionne de se positionner comme un spécialiste en design de solutions pour les conditions extrêmes. La solution Ektos participe au concours Lépine 2015 qui se déroule dans le cadre de la Foire de Paris où se déroule également la Maker Faire, la fête des bricoleurs high-tech à laquelle Futura-Sciences s'est associé.