Cela vous intéressera aussi

Le code-barres a été inventé en 1952 par Norman Joseph Woodland et Bernard Silver, deux étudiants américains qui souhaitaient faciliter l'enregistrement des produits vendus par les fabricants. L'invention du code UPC (Universal Product Code) en 1970 et l'essor de la grande distribution vont en généraliser l'usage. 

Le lecteur et les deux types de codes-barres

Le code-barres est soumis au lecteur de code-barres, qui enregistre les produits qu'achètent les clients. Les nouveaux types de lecteurs sont dépourvus de fils et communiquent par le biais de Bluetooth à la caisse enregistreusecaisse enregistreuse. Il existe deux types de codes-barres :

  • le code-barres unidimensionnel (1D) composé d'une série de lignes parallèles et dont la lecture est unidimensionnelle.
  • le code-barres bidimensionnel (2D) est riche d'une grande variété de symboles (points, rectangles, hexagones, etc.) et enregistre nettement plus d'informations.

Le décodage est donc effectué sur un mode unidirectionnel ou bidirectionnel. Le code Plessey, utilisé pour les inventaires, en donne une illustration. Le code-barres est facile à imprimer.

L’impression des codes-barres 

Les technologies les plus fréquemment utilisées pour imprimer les codes-barres sont :

Un code-barres est la traduction symbolique d’une donnée numérique ou alphanumérique sous la forme de barres et d’espaces dont l’épaisseur varie en fonction des caractéristiques de la donnée. Si les barres sont remplacées par des carrés ou des points..., il est considéré comme bidimensionnel. © Zavgsg, Adobe Stock
Un code-barres est la traduction symbolique d’une donnée numérique ou alphanumérique sous la forme de barres et d’espaces dont l’épaisseur varie en fonction des caractéristiques de la donnée. Si les barres sont remplacées par des carrés ou des points..., il est considéré comme bidimensionnel. © Zavgsg, Adobe Stock

À quoi sert un code-barres ?

Le code-barres est très utile. Les usages des codes-barres sont nombreux et se sont diffusés dans toutes sortes de secteurs d'activité. Ils impliquent des technologies perfectionnées. 

Les usages du code-barres 

Le code-barres permet d'identifier le produit. Le code-barres est soumis à des multiples usages : 

  • la grande distribution : suivi des articles, gestion des inventaires, de la comptabilité et de la facturation ;
  • suivi des colis et des lettres recommandés par les services postaux ;

  • suivi des bagages dans les aéroports et sur les lignes aériennes, utilisation des cartes d'embarquement ;
  • le monde du spectacle (théâtre, concerts, cinémas) ;
  • indexation de documents ;
  • identification de patients et de médicaments ;
  • codage d'hyperliens en code 2D ;

  • à peu près partout aujourd'hui suite à la pandémiepandémie de coronaviruscoronavirus.

La carte d’identité du produit

Le code-barres fournit au lecteur les informations suivantes : 

  • les deux ou trois premiers chiffrent indique le pays d'origine de l'entreprise qui fabrique le produit ;
  • les quatre ou cinq chiffres qui suivent mentionnent le numéro de l'entreprise ;
  • vient ensuite le numéro de l'article ;
  • le dernier chiffre atteste de la validité du produit.

Le code-barres représente un considérable gain de temps et d'argentargent pour les grandes organisations comme la grande distribution et les aéroports qui gèrent quantité d'articles et d'objets. 

Comment fonctionne un code-barres ? 

Le fonctionnement du code-barres est resté très simple pour l'utilisateur malgré son évolution technologique. Le fonctionnement du code-barres diffère selon le type de lecteur utilisé. Il existe trois genres de lecteurs du code-barres : la douchette, le lecteur portable et le terminal. 

Les douchettes et les lecteurs portables

Moins sophistiqués que les terminaux codes-barres, les douchettes et les lecteurs portables sont les plus répandus.

  • les douchettes codes-barres sont utilisées dans les petites, moyennes et grandes surfaces commerciales ainsi que dans le secteur médical ;
  • les lecteurs de codes-barres portables sont utilisés pour effectuer des inventaires en magasin, en entrepôt et à la poste.

Les terminaux

Les terminaux codes-barres autonomes sont les plus performants. Ils scannent les codescodes 1D et 2D, analysent les données puis les transmettent en réseaux. Ils sont adaptés pour l'inventaire, le contrôle des prix, l'audit et le marchandisage (ou merchandising). Ils répondent aux attentes des transporteurs, des commerciaux et des gestionnaires de stocks.