Dans un disque dur, le disque magnétique sert de support aux stockage des données. © Ivan, Adobe Stock
Tech

Disque magnétique : qu'est-ce que c'est ?

DéfinitionClassé sous :Informatique , disque magnétique , disque dur

Un disque magnétique est un disque recouvert d'une couche magnétique où sont enregistrées des données. On en trouve notamment dans les disques durs, où plusieurs plateaux magnétiques sont superposés dans le boîtier. La tête de lecture induit un champ magnétique qui modifie l'orientation des milliers de petits aimants présents sur la couche magnétique. Lors de la lecture, la différence de tension est détectée par la même tête de lecture.

Les disques magnétiques des disques durs

Généralement, un disque magnétique est constitué d'un substrat en aluminium ou en verre, additionné d'une couche magnétique composée de grains d'alliages ferromagnétiques (souvent constitués de cobalt, chrome et platine). Un bit est constitué de plusieurs dizaines de ces grains magnétiques et l'information est stockée en mode binaire (0 et 1).

Dans les disques durs, le disque magnétique mesure généralement de 2 à 7 centimètres de diamètre et entre 30 à 50 nanomètres d'épaisseur, soit 2.500 fois plus fin qu'une feuille de papier ! La vitesse de rotation du disque détermine soit le temps d'accès aux données, soit le temps dont la tête de lecture a besoin pour se placer à l'endroit où se trouvent les données. La norme est de 5.400 tours/min pour un disque dur externe et de 7.200 tours/min pour un disque dur interne.

Les limites de capacité de stockage

La capacité de stockage des disques magnétiques est limitée par la densité surfacique des grains magnétiques : lorsque les grains sont trop proches, leur magnétisme respectif peut influencer la direction magnétique des grains environnants. Il faut alors recourir à de nouveaux matériaux pour améliorer la stabilité thermique des grains, comme certaines terres rares, des alliages fer/platine ou cobalt/samarium. On peut aussi créer des reliefs sur le disque magnétique pour séparer les grains entre eux en utilisant un procédé de photolithographie.

Mis à part les disques, il existe d'autres supports d'enregistrement magnétique, comme les cassettes audio et vidéo, les disquettes ou bandes magnétiques sur les cartes de crédit. L'inconvénient de cette technologie est que l'information peut être altérée par le passage d'un aimant à proximité de la piste magnétique.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !