Et si les vertus de la mobilité électrique allaient au-delà de la réduction des émissionsémissions polluantes, en jouant un rôle encore plus actif dans l'amélioration de la qualité de l'airair ? C'est l'idée qui anime cet étonnant concept de moto électrique imaginé par le designer Lin Yu Cheng.

© Lin Yu Cheng
© Lin Yu Cheng

Baptisée Aether, cet engin aux lignes futuristes est doté d'un système de purification de l'air qui utilise des filtres en céramiquecéramique capables de retenir les particules finesparticules fines de moins de 2,5 micromètresmicromètres. En roulant, l'air pénètre par les deux énormes ouïes ménagées dans le carénagecarénage et ressort purifié. Les filtres en céramique sont lavables et remplaçables une fois arrivés en fin de vie.

Cette moto électrique cache encore une autre innovation. Elle intègre un système de recharge sans fil de sa batterie lithium-ionbatterie lithium-ion qui fonctionnerait sur des places de stationnement dédiées à cet effet ou même en roulant sur des routes compatibles avec la charge par induction. 30 minutes suffiraient pour restaurer les 200 km d'autonomieautonomie de l'Aether, indique le designer taiwanais.

Il est peu probable que l'on voit cette moto électrique sur la route de sitôt, mais les concepts sont toujours pertinents pour repousser les limites de l'imagination.