Tech

Des voitures sans pilote s'affrontent en ville !

ActualitéClassé sous :Tech , robot , course

-

Le 8 octobre dernier, 23 véhicules sans pilote prenaient place sur la ligne de départ et s'élançaient pour une course effrénée dans le désert de Mojave. Sept heures plus tard, cinq véhicules finissaient un parcours long de 200 kilomètres et atteignaient l'arrivée.

Fort du succès du Darpa Grand Challenge 2005, le Pentagone a décidé d'organiser une nouvelle épreuve. Cette fois-ci, les engins sans pilote auront à se frayer un chemin en ville, au milieu du trafic !

Après une épreuve dans le Désert, les robots s'apprêtent à courir sur le bitume ! (Crédits : Darpa)

Après le sable, les voitures sans pilote avalent le bitume !

Votre mission, si vous l'acceptez : faire naviguer un véhicule au milieu du trafic, négocier des virages serrés et des intersections, éviter les arbres, les lampadaires, et venir à bout d'une piste longue de 100 kilomètres. Le tout en moins de six heures et... sans pilote ! Si vous franchissez la ligne d'arrivée le premier, vous recevrez un prix de 2 millions de dollars, le second, 500.000 dollars, et le troisième, 250.000 dollars.

Un pari fou ? Pas si l'on se souvient des deux premières éditions du « Darpa Grand Challenge », une course du même type organisée dans le désert de Mojave, au Canada. En 2004, c'était un désastre : aucun buggy, 4x4 ou camion en lice n'avait pu atteindre l'arrivée. Le favori avait pris feu au treizième kilomètre d'une épreuve qui en comptait pas moins de 200 ! Mais l'année dernière, les résultats ont été nettement plus encourageants : guidés par GPS et équipés de radars et de lidars (des lasers fonctionnant comme des radars), ce sont cinq véhicules qui ont terminé le parcours. Le temps du premier, un 4x4 Volkswagen Touareg adapté par l'équipe de l'université de Stanford : 6 heures, 53 minutes et 8 secondes.

Des intérêts à la fois civils et militaires

La Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency) souhaite à présent rehausser le niveau de la compétition en immergeant les engins sans pilote dans le monde citadin, avec son matériel urbain et son trafic. La compétition devrait avoir lieu en novembre 2007.

Sebastian Thrun, membre de l'équipe lauréate du Darpa Grand Challenge 2005, est prêt à relever le défi. Il estime que les progrès accomplis lors de ces épreuves dans le domaine de l'intelligence artificielle pourraient servir à développer des « véhicules intelligents », aptes à naviguer en pilote automatique sur les autoroutes et à réduire les risques d'accident.

L'agence Darpa, qui cherche par le biais de ces challenges à développer de nouveaux concepts utiles à l'armée américaine, compte aider un certain nombre d'équipes à construire leur véhicule sans pilote. En contrepartie, elle s'octroiera certains brevets technologiques.

Espérons que cette course ne s'achèvera pas sur un bilan aussi maussade que celui du Darpa Grand Challenge 2004, et ne sera pas le théâtre d'un gigantesque carambolage. Dans tous les cas, une chose est sûre : nulle victime ne sera à déplorer parmi les pilotes !

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi