Parmi les attractions du salon Innorobo 2016, Buddy s’est attiré les faveurs du public. Ce sympathique robot créé par une entreprise française sera disponible en fin d’année. © Blue Frog Robotics

Tech

Innorobo 2016 : les robots les plus remarqués du salon

ActualitéClassé sous :robotique , robot humanoïde , Innorobo

Pour sa sixième édition, le salon Innorobo s'est déroulé à Paris et a accueilli plus de 200 exposants venus du monde entier. L'occasion de découvrir les dernières tendances en matière de robots, drones et autres exosquelettes. Voici notre sélection des nouveautés qui ont retenu notre attention.

Interview : pourquoi construire des robots humanoïdes ?  L’androïde est sans doute le type de robot le plus complexe sur le plan mécanique. Futura-Sciences a interrogé Jean-Claude Heudin, directeur du laboratoire de recherche de l’IIM (Institut de l’internet et du multimédia) afin de comprendre pourquoi il incarne le pinacle de la robotique. 

Innorobo, le salon international de la robotique, est originaire de Lyon et il tourne désormais dans toute l'Europe, avec Paris (sur les Docks) comme première. Pour cette sixième édition, il a accueilli 200 exposants de plus de 19 nationalités différentes. Une occasion unique de découvrir les dernières innovations du secteur de la robotique à travers des expositions et des ateliers animés par des experts.

Des humanoïdes aux bipèdes, en passant par des exosquelettes, des drones intelligents, ou encore des prothèses robotisées imprimées en 3D, la diversité des modèles exposés sur le salon est impressionnante. Voici les robots les plus marquants de cette édition.

Pepper, un robot humanoïde franco-japonais, en vedette

La star d'Innorobo Paris est sans conteste le fameux robot Pepper de SoftBank Robotics (Aldebaran). Présenté comme le premier robot humanoïde personnel au monde, il est capable de reconnaître les principales émotions et d'interagir avec son environnement. Au Japon, Pepper est déjà utilisé depuis deux ans dans des centres commerciaux et des boutiques pour accueillir et guider les clients, quand ce n'est pas pour amuser les enfants.

Comme Nao, le robot franco-japonais d'Aldebaran, Pepper peut être programmé pour exécuter toutes sortes de tâches. À l'occasion du salon, la société Hommano a développé une application sur mesure pour Pepper lui permettant de reconnaître les visiteurs et de les informer sur les exposants.

Le robot Pepper est la star du salon Innorobo 2016. © SoftBank Robotics

Buddy, un assistant domestique

Quant au petit compagnon interactif appelé Buddy (« copain » en français), il a fait son show sur le salon, après le succès mondial de sa campagne de financement sur KickStarter. Créé par la société parisienne Blue Frog Robotics, il est d'ores et déjà disponible en prévente (645 euros) et devrait commencer à être livré en fin d'année. Basé sur une plateforme open source, ce petit robot à la bouille sympathique se présente comme un assistant domestique capable de reconnaître les visages, tenir une conversation, lire des histoires aux enfants, surveiller la maison, etc.

Leenby, un robot médical

Présenté en avant-première, Leenby de la start-up française Cybedroïd est un robot semi-humanoïde médical pensé pour évoluer dans les hôpitaux ou à domicile. Capable de se repérer facilement dans son environnement, il peut par exemple monter des escaliers via une rampe d'accès handicapé inclinée jusqu'à 12 % pour servir par un repas.

Non, ce curieux robot n’a pas été pensé pour jouer dans le prochainStar Wars. Créé par une jeune pousse russe, AnyWalker est doté d’un châssis bipède et d’un système de stabilisation lui permettant d'évoluer dans n'importe quel environnement sans tomber. © AnyWalker

AnyWalker pourrait jouer dans Star Wars

AnyWalker semble sortir tout droit d'un épisode de Star Wars. Conçu pour les robots, il repose sur un châssis bipède et un système de stabilisation lui permettant d'évoluer dans n'importe quel environnement sans tomber. Grâce à cette prouesse technique, AnyWalker a été élue meilleure start-up robotique en Russie.

Cette édition fait également la part belle aux exosquelettes comme celui d'Exo Push, destiné à augmenter les capacités humaines pour réaliser, par exemple, des travaux de force. Citons également de nouvelles générations de robots telles que les prothèses de mains robotisées imprimées en 3D pour enfants de l'entreprise britannique Open Bionics, ou les drones autonomes de la start-up française Wulka Drones utilisés pour la cartographie, l'agriculture, ou encore les prises de vue aériennes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !