Mots-clés |
  • robotique

Japon : ouverture d’une boutique où les vendeurs seront des robots

Conçu par la société française Aldebaran Technologies, le robot Pepper connaît un grand succès au Japon. À tel point que l’opérateur téléphonique japonais Softbank, qui possède désormais l’entreprise, a décidé d’ouvrir une boutique de téléphonie dont les vendeurs seront exclusivement des Pepper.

Pepper, le sympathique robot d’Aldebaran Technologies, va relever un nouveau défi. S’occuper seul des clients d’une boutique de téléphonie. © Aldebaran Robotics, SoftBank Pepper, le sympathique robot d’Aldebaran Technologies, va relever un nouveau défi. S’occuper seul des clients d’une boutique de téléphonie. © Aldebaran Robotics, SoftBank

Japon : ouverture d’une boutique où les vendeurs seront des robots - 2 Photos
softbankpeper1

PDF

Selon Engadget, l’opérateur téléphonique japonais Softbank aurait annoncé qu’il comptait ouvrir d’ici la fin du mois de mars la première boutique de téléphonie mobile où les vendeurs sont tous remplacés par des robots Pepper.

L’opérateur en avait déjà déployé dans ses boutiques - l’un d’eux s’est même fait frapper - pour faire la présentation des forfaits et des différentes offres disponibles, mais c’est la première fois que les clients n’auront plus la possibilité (a priori) de s’adresser à des humains. Le robot pourra répondre aux questions des clients et les conseiller pour choisir une formule d’abonnement plutôt qu’une autre.

Pour Softbank, la création d’une boutique « Pepper Phone Shop » est avant tout une démonstration technologique et un coup de communication. © Aldebaran Robotics, SoftBank
Pour Softbank, la création d’une boutique « Pepper Phone Shop » est avant tout une démonstration technologique et un coup de communication. © Aldebaran Robotics, SoftBank

Pepper travaille déjà en France

Il s’agit aussi pour la firme de faire une démonstration technologique et publicitaire, puisque Pepper est un robot créé par la société d’origine française Aldebaran Technologies, désormais détenue à 95 % par Softbank. Bruno Maisonnier a vendu l’ensemble de ses parts, et le Japonais Fumihide Tomizawa, président de SoftBank Robotics, PDG d’Aldebaran Robotics depuis mars 2015. L’arrivée des robots dans les boutiques est toutefois bel et bien une réalité, y compris en France où l’enseigne Carrefour a commencé à en accueillir.

En 2014, Nestlé avait ainsi annoncé l’achat de 1.000 robots Pepper pour équiper ses boutiques Nespresso, mais là aussi en complément de ses vendeurs humains, pour aider à conseiller la clientèle. L’humain reste encore nécessaire, en tout cas pour l’instant. Le jour où les robots seront capables d’aller chercher les produits en réserve et de traquer les voleurs, la situation changera peut-être.


À voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires