Tech

Un essaim de robots volants qui font le ménage

ActualitéClassé sous :robotique , drone , mini drone

Dans le cadre d'une compétition d'innovation et de design organisée par Electrolux, un jeune designer a présenté un concept original de minuscules robots volants nettoyeurs. Il s'est inspiré des abeilles qui butinent et font des allers retours à leur ruche.

Près d'un miliers de drones miniatures, synchronisés par des ondes radio, s'envolent de leur base sphérique. Posés sur une surface quelconque, ils en frottent la surface avec un détergent, aspirent le liquide et retournent le vidanger. © Electrolux

Un logement qui se nettoie tout seul et dans tous les recoins, même les plus inaccessibles, c'est le concept très séduisant autant qu'improbable du jeune designer Adrian Perez Zapata de Colombie. Baptisé Mab, il est constitué d'une grosse sphère qui héberge 908 minirobots nettoyeurs volants. Pour l'utiliser, il suffit de remplir un container avec de l'eau et un détergent.

Ensuite, lors de sa mise en marche, l'appareil libère ses 908 petits drones chargés du produit. Ceux-ci vont se répandre dans tous les recoins de la maison pour la nettoyer dans un ménage qui ressemble à celui des abeilles qui viennent butiner. Ils viennent déposer leur substance qui va absorber les poussières et les aspirent, puis rentrent à leur ruche pour vider leur chargement, refaire le plein de produit nettoyant et repartir...

En image de synthèse, une armée de minidrones Mav (Micro-Aerial Vehicle) en pleine aspiration. Les trois ailes sont indépendantes (comme dans le RoboBee, bien réel), permettant différents modes de vol, et le designer les imagine en graphène. © Electrolux

Des minidrones qui existent vraiment

Pour voler, ces minidrones sont dotés d'hélices inspirées des ailes de papillon et se déplacent à la façon d'un hélicoptère. Sur ce point, le concept du designer n'est pas vraiment une utopie. Il repose effectivement sur un prototype existant sortant de l'école des sciences appliquées et d'ingénierie d'Harvard. Le robot s'appelle RoboBee. Pesant 80 milligrammes, il est capable d'évoluer durant une vingtaine de secondes, ce qui n'est certes pas suffisant pour nettoyer une maison. Il faut dire qu'il n'existe pas de batterie digne de ce nom dédiée à cette taille de drone.

Toutefois, notre designer a prévu une parade en considérant que les petits robots pourraient être alimentés par l'énergie solaire collectée par leurs larges hélices pour atteindre une autonomie d'un quart d'heure. Ce que le designer n'indique pas, c'est comment il compte gérer la synchronisation de 908 mini-drones dans l'espace avec son système de liaison sans fil. Là non plus, l'idée n'est pas si utopique qu'elle en l'air puisque des patrouilles de minidrones ont déjà volé.

Quoi qu'il en soit, son très séduisant concept fait l'objet d'une page de présentation complète et abondamment illustrée sur le site d'Electrolux. Il fait partie des 20 demi-finalistes sélectionnés pour l'édition 2013 de l'Electrolux Design Lab competition.

Cela vous intéressera aussi