La Nova est un habitacle tournant dans tous les sens pour simuler la conduite de n’importe quel véhicule. © Eight360
Tech

« La boule de la mort qui tourne », le plus incroyable des simulateurs en réalité virtuelle !

ActualitéClassé sous :Réalité virtuelle , simulateur de vol , X-Plane

La Eight360 Nova est surnommée « la boule de la mort qui tourne ». Ce simulateur, permet de se croire aux commandes d'un avion de chasse, d'un vaisseau spatial ou d'un bolide tout-terrain. Sensations garanties !

Elle est surnommée « boule de la mort qui tourne », c'est l'œuvre de la start-up néo-zélandaise Eight360 basée dans un Makerspace à Wellington (Nouvelle-Zélande). Son créateur, le touche à tout Terry Miller, a débuté au même endroit en brassant des bières artisanales, pour aboutir finalement à cette plateforme de simulation en réalité virtuelle pouvant tourner sur elle-même dans tous les sens. La boule en question s'appelle la Nova. Elle en est à sa troisième évolution. Elle pèse un peu moins de 500 kg, pour environ 2 m². Sa capsule est constituée d'armatures habillées de plexiglas. Elle enferme un puissant ordinateur, une batterie, un siège doté d'un harnais et des commandes adaptées à un aéronef, un navire, ou bien un véhicule terrestre. Tout peut être modifié pour coller le plus possible à la conduite du véhicule que l'on est censé simuler. En guise d'écran, c'est un casque de réalité virtuelle qui est utilisé.

L'ensemble est posé sur un support qui se branche sur le secteur. C'est avec ses trois roues omnidirectionnelles que le support peut faire tourner la boule dans toutes les directions. C'est « compliqué » à réaliser, comme l'explique Terry Miller, puisqu'il faut que les roues puissent réagir instantanément et à grande vitesse pour reproduire l'effet souhaité en temps réel. Le taux de roulis est de 180° par seconde, ce qui est brutal et permet de reproduire les évolutions d'un avion de chasse. L'avantage de faire tourner dans tous les sens le porteur d'un casque de réalité virtuelle, c'est que les mouvements qu'il ressent correspondent à ce qu'il voit. Il faut dire qu'avec les casques VR, les utilisateurs éprouvent bien souvent de la désorientation, avec parfois des sensations proches du mal de mer.

Voici la Nova en action. Pour le moment, la boule fonctionne avec des jeux et des simulateurs connus tels que X-Plane, DCS World, Virtual Battle Sim 3, Dirt Rally, iRacing et Project Cars. © Eight360

Leurrer les sensations humaines

Pour ce qui est des sensations, la boule vient tromper la perception humaine. Par exemple, l'accélération délivrée par le décollage d'un avion de chasse semble être réelle, alors qu'il ne s'agit que d'une rotation de la boule. Le corps ne la perçoit pas, car ce qu'il voit dans le casque ne correspond pas au mouvement réel. Il en est de même si vous simulez la conduite d'un véhicule sur un terrain accidenté. En ajoutant des systèmes de retour haptiques avec des vibreurs, un système de rétraction des sangles, l'effet est garanti. Selon Terry Miller, les utilisateurs oublient très rapidement que cela n'est pas réel.

Pour l'autodidacte, la partie logicielle a été difficile. Il a codé le système de contrôle en Python sans être un véritable développeur, ce qui a demandé beaucoup de travail de correction pour ses partenaires. Il a fallu aussi synchroniser les mouvements de la boule avec le casque VR et que celui-ci ne prenne en compte que les mouvements de la tête plutôt que ceux de la boule. Pour Terry Miller, finalement, la conception de cette "boule folle" s'apparente à un travail de maker, à renfort d'expérimentations, de correctifs et parfois de bricolage pour parvenir au bon résultat. Celui-ci est pour le moins très impressionnant, au point que les forces aériennes du pays, et des industriels sont entrés en contact avec Eight360 pour exploiter le simulateur. Il faut dire que l'heure de vol sur un simulateur professionnel est onéreuse et qu'il en est de même pour certains engins de chantiers très coûteux. Côté ludique, l'équipe pense pouvoir également proposer sa plateforme en tant qu'attraction sur les bateaux de croisière ou les parcs thématiques. Enfin, avec la tendance des e-sports et notamment leur développement en raison du confinement, Miller considère que ce type d'appareil pourrait être utilisé par les joueurs professionnels.

  • La Nova est un simulateur en VR qui tourne librement sur lui-même.
  • Les mouvements sont rapides et peuvent simuler des sensations d'accélération.
  • Cette "boule" pourrait être utilisée comme simulateur de vol pour les forces aériennes.
Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !