Un système composé d’un sac à dos, un sac banane et une caméra permet de guider les malvoyants. © Université de Géorgie
Tech

Ce sac à dos guide les malvoyants dans la rue

ActualitéClassé sous :objets connectés , personne malvoyante , sac à dos

Un nouveau système d'assistance pour les personnes malvoyantes repose sur l'intelligence artificielle et une caméra stéréoscopique. Conçu pour passer inaperçu, le système est contenu dans un sac à dos et un sac banane, et offre un guidage vocal.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Des yeux qui bougent vus de l’intérieur  L’exercice pour le sujet est simple : suivre des yeux un point mobile. Lorsqu’il réalise la tâche sous IRM, le résultat est plutôt surprenant… et presque effrayant. 

Les personnes malvoyantes pourraient bientôt se passer de canne et de chien guide grâce à un nouveau dispositif mis au point par des chercheurs de l'université de Géorgie, aux États-Unis. Le système est porté dans un sac à dos et un sac banane afin de passer inaperçu. Il utilise des caméras et l'intelligence artificielle (IA) pour percevoir le monde autour et guider le porteur.

Le porteur est équipé d'une caméra Luxonis Oak-D, placé dans un gilet qui contient des trous pour les objectifs, ou dans le sac banane. Cette caméra contient deux objectifs pour une vision stéréoscopique, afin notamment de détecter la distance des objets, et un troisième avec une définition 4K (3.840 x 2.160 pixels) en couleur. Elle est alimentée grâce à une batterie dans le sac banane et dispose d'une autonomie de huit heures.

Les chercheurs font une démonstration de leur système de guidage. © Intel, YouTube

Des réseaux neuronaux dans la caméra

Le sac à dos contient un ordinateur, relié à la caméra, et un système GPS. L'essentiel du traitement se passe toutefois directement dans la caméra, qui intègre une puce Intel Movidius Myriad X. Grâce à l'utilisation de réseaux neuronaux profonds, la caméra détecte les obstacles, aussi bien au sol qu'en l'air, comme les branches d'arbres, et identifie les panneaux, les autres personnes, les passages piétons, les différences de niveau du sol et même les entrées des bâtiments.

Le système fournit un guidage vocal grâce à une oreillette Bluetooth reliée à l'ordinateur, ce qui permet également au porteur d'utiliser des commandes vocales, comme demander une description des alentours ou d'enregistrer des lieux en mémoire. Les chercheurs comptent publier leur projet sous licence libre, autorisant ainsi tous les bricoleurs à le recréer ou à proposer leur propre version. Le système nécessite actuellement un ordinateur, mais on imagine qu'il pourrait à l'avenir s'appuyer sur un smartphone, ou peut-être un jour être intégré dans des lunettes connectées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !