Tech

Un smartphone piloté par des Google Glass : pour les malvoyants et les autres

ActualitéClassé sous :électronique , smartphone , Lunettes connectées

Une application, développée par des chercheurs, envoie dans les lunettes Google Glass une vue agrandie de l'écran d'un smartphone et permet d'y naviguer avec des mouvements de tête. Le système, conçu pour des malvoyants, pourrait évoluer et servir à des personnes n'ayant pas de problème de vue.

En déplaçant sa tête, l'utilisateur déplace la zone agrandie de l'écran du smartphone apparaissant dans les lunettes. © Luo Lab

Utiliser un smartphone lorsque l'on a des problèmes de vue n'est pas toujours aisé. Selon la taille et la définition de l'écran, les icônes des applications ainsi que les textes sont plus ou moins lisibles. Qu'il s'agisse d'Android, d'iOS, de Windows Phone ou autres, la plupart des OS mobiles disposent d'une fonction loupe ou de zoom qui permet d'agrandir une partie de l'écran pour la rendre plus lisible. Un outil dont se servent beaucoup les personnes malvoyantes, mais qui n'est pas forcément très pratique.

« Lorsque des personnes malvoyantes utilisent la fonction loupe de leur smartphone, elles ne voient qu'une portion de l'écran et il leur est difficile de se repérer. Elles ne savent pas si elles se trouvent au centre ou sur le bord de l'écran », explique Gan Luo, professeur d'ophtalmologie à la Harvard Medical School. Associé à des chercheurs de l'institut Massachusetts Eye and Ear, il a développé une application qui fonctionne de concert avec les lunettes connectées Google Glass et permet de naviguer de façon très intuitive.

Cette vidéo de démonstration montre le fonctionnement de l’application associée aux Google Glass. Sur l’écran des lunettes, l’utilisateur dispose d’une vue agrandie d’une partie de l’écran. Pour changer de zone, il lui suffit de bouger la tête tout en utilisant son doigt pour accomplir les actions adéquates. © Luo Lab, YouTube

Les personnes utilisant les lunettes connectées sont plus efficaces

Le logiciel installé sur le smartphone transfère l'image de l'écran aux Google Glass. La personne peut alors naviguer dans cette vue agrandie en bougeant la tête, ce qui lui confère un meilleur sens de l'orientation. À tout moment, elle peut avoir une vue d'ensemble en regardant directement l'écran du mobile. La sélection des éléments et les actions se font à l'aide des doigts sur l'écran tactile du smartphone.

L'équipe du professeur Luo a réalisé des tests avec deux groupes de volontaires, les uns équipés des Google Glass, les autres seulement d'un smartphone avec un mode loupe. Ils devaient accomplir les mêmes tâches. Les personnes utilisant les lunettes connectées se sont montrées 28 % plus rapides.

« Le concept d'une navigation à l'écran contrôlée par les mouvements de la tête avec de telles lunettes peut être utile même pour des personnes qui n'ont pas de problème de vue », peut-on lire dans l'article scientifique paru dans la revue IEEE Transactions on Neural Systems and Rehabilitation Engineering. L'équipe à l'origine du projet compte d'ailleurs poursuivre le développement afin d'incorporer des fonctions de contrôle plus élaborées. À suivre donc...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

Kezako : peut-on vraiment faire confiance à nos yeux ?  L’œil humain peut différencier près de huit millions de nuances de couleurs. Pourtant, cet organe si avancé ne donne que peu d’informations à notre cortex pour créer une image. Alors que se passe-t-il exactement lorsque nous voyons ? Unisciel et l’université de Lille 1 nous expliquent, avec le programme Kézako, le fonctionnement de ce surprenant organe.