La première mise à jour de Windows 11 dégrade un peu plus les performances pour les processeurs AMD. © Microsoft
Tech

Windows 11 : la mise à jour plombe encore plus les performances des puces AMD

ActualitéClassé sous :Informatique , processeur , Windows 11

Les premiers utilisateurs de Windows 11 ont constaté des baisses de performance sur les machines équipées de processeurs AMD. Avec la première mise à jour du système, les performances se sont encore détériorées. Microsoft et AMD ont annoncé des correctifs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] En 2050, nous travaillerons avec des ordinateurs transparents  Nous sommes aujourd'hui rivés à nos écrans, mais demain, la réalité augmentée et la puissance des ordinateurs nous libéreront de nos postes de travail, grâce à des écrans transparents ou virtuels. C'est ce que nous explique Planète + dans son nouvel épisode de Rêver le futur, diffusé ce vendredi 3 février 2017, et dont voici un extrait en exclusivité. 

Les versions bêta de Windows 11 n'auront pas suffi à éliminer tous les bugs avant sa sortie le 5 octobre. Le système d'exploitation a déjà eu droit à son premier correctif, notamment pour résoudre des problèmes de connexion réseau. Toutefois, les utilisateurs équipés d'appareils à processeur AMD ont pu constater une nette dégradation des performances.

Le problème a été découvert dès la sortie de Windows 11, avec certains utilisateurs constatant une perte jusqu'à 15 % de performance avec un processeur AMD comparé à Windows 10. Le site TechPowerUp a pu mesurer ce phénomène, qui se traduit par une augmentation de la latence du cache L3, qui est passé de 10 nanosecondes avec Windows 10 à 17 nanosecondes après migration vers Windows 11.

Des correctifs la semaine prochaine

Après installation de la mise à jour de Windows 11 publiée ce mardi, les performances se sont encore dégradées, avec une latence pour le cache L3 qui est montée à 31,9 nanosecondes. Ceci vient s'ajouter à un second bug, qui concerne une fonction appelée CCPC. Pour optimiser les performances, le système est censé privilégier le cœur le plus rapide du processeur mais cela ne fonctionne pas correctement dans Windows 11. Ce second problème affecte surtout les processeurs avec 8 cœurs ou plus.

Microsoft et AMD ont identifié le problème, et les deux firmes ont annoncé des correctifs pour les ordinateurs affectés plus tard dans le mois. Selon certaines rumeurs, la mise à jour pour le problème de cache L3 sera publiée le 19 octobre, et une seconde mise à jour pour le problème de CCPC sortira le 21 octobre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !