Peu connu pour son service de cartographie, le Finlandais Nokia veut concurrencer Maps de Google et Plans d’Apple avec Here, une nouvelle version de son service. Disponible pour le moment via les navigateurs Web, et bientôt en application multiplateforme, il n’a pas grand-chose à envier à ses concurrents.
Cela vous intéressera aussi

Le 14 novembre, à San Francisco (États-Unis), Nokia annonçait le lancement immédiat de la nouvelle version de son service de cartographie rebaptisé Here, qui remplace donc Nokia Maps. L'entreprise finlandaise est loin d'être novice en la matièrematière mais n'a pas atteint le succès de GoogleGoogle et son fameux Maps, ou de l'applicationapplication Plans d'Apple, qui a pris la place de Maps sur iPhoneiPhone et iPadiPad. Voilà en effet 6 ans que Nokia propose pour ses smartphones une solution de géolocalisation performante.

En présentant Here (« ici » en français) lors de sa conférence de presse, c'est avec beaucoup de prétention que Nokia s'est targué de fournir « les meilleures cartes au monde » ainsi que la « meilleure expérience de géolocalisation ». Le Finlandais a également été plutôt rude avec ses deux concurrents, en se vantant d'élaborer et de financer lui-même tous les modules de son service, contrairement à ses concurrents qui le font à grand renfortrenfort de publicité, ou grâce à des accords de licence passés avec des sociétés tierces.

Here dans les navigateurs Web, bientôt sur les smartphones

Pour le moment, Here est accessible via le navigateur WebWeb d'un ordinateurordinateur, à l'adresse here.net ou m.here.net à partir d'un smartphone ou d'une tablette. Toutefois, pour inonder le marché des smartphonessmartphones et se frotter aux applications mobiles existantes, Nokia ne limitera plus l'utilisation de son service à ses seuls smartphones Lumia et à Windows Phone. Il proposera progressivement une application native compatible avec iOSiOS, AndroidAndroid et également le futur Firefox OS de Mozilla, dont Nokia est partenaire.

La vue 3D de Venise avec Here de Nokia est impressionnante. Le service de cartographie permet également d'activer une vue en relief prévue pour des lunettes 3D. © Eureka Presse

La vue 3D de Venise avec Here de Nokia est impressionnante. Le service de cartographie permet également d'activer une vue en relief prévue pour des lunettes 3D. © Eureka Presse

Lors de la prise en main, les cartes s'affichent de façon fluide. Les options sont équivalentes à celles des concurrents de Here. Ainsi, en plus des habituelles vues sous forme de carte et de photo satellite, il est possible de planifier des itinéraires, d'afficher les centres d'intérêts locaux (cafés, restaurants, monuments), d'évaluer le trafic, de visualiser le réseau des transports en commun ou encore de laisser des commentaires et des notes. Here intègre également des vues en relief des grandes villes avec la possibilité d'observer la carte avec des lunettes dédiées à la 3D en cliquant sur une simple icôneicône. Le service offre également un équivalent d'excellente facture du Street View de Google, limité à certaines villes pour le moment.

Here ou la cartographie collaborative

Voilà pour les fonctions que l'on est en droit d'attendre d'un service de cartographie. Toutefois, Nokia va et ira prochainement plus loin. Il ajoute à son service un module baptisé Map Creator, permettant aux utilisateurs de mettre à jour eux-mêmes les cartes de façon collaborative. Une nouvelle rubrique intitulée Collection enregistre les recherches de lieux que vous souhaitez conserver dans l'avenir, à l'instar des favoris des navigateursnavigateurs.

Par la suite, il proposera des options originales telle que le « rectangle-zoomeur », un outil qui permet de sélectionner une zone géographique pour lancer une recherche, ou encore la souris géolocalisatrice. Enfin, sur les dispositifs mobiles, Here sera également doté d'un système de navigation pour les piétons à guidage vocal.