Des chercheurs ont atteint plus de 100 Gbps avec des câbles en polymère et des puces en silicium dans les connecteurs. © Flashmovie, Fotolia
Tech

Du polymère dans les câbles pour booster le transfert des données

ActualitéClassé sous :électronique , connectique , câble

En remplaçant le cuivre par un polymère plastique conducteur, des chercheurs comptent multiplier le débit des câbles informatiques pour rivaliser avec la fibre optique à moindre coût. Un seul fil, aussi fin qu'un cheveu, suffit à atteindre plus de 100 gigabits par seconde et pourrait à terme remplacer les câbles USB et Thunderbolt actuels.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Eutelsat 172B, l'étonnant satellite à bras robotisés qui va amener le haut débit dans les avions  Dans cette vidéo, on peut voir l'utilisation prévue de des deux bras robotiques déployables d'Eutelsat 172B, le tout premier satellite tout-électrique haute puissance d’Airbus Defence and Space, et la variété de mouvements qu'ils seront capables de réaliser. Les deux bras robotiques servent à orienter les propulseurs électriques du satellite et à contrôler la direction de la poussée et l’attitude requise durant les différentes phases de la mission. Il s'agit d'une architecture inédite qui répond à des besoins d'optimisation du fonctionnement du satellite en vol et à poste. 

Alors que la paire de cuivre de notre réseau téléphonique est progressivement remplacée par la fibre optique, les câbles informatiques en cuivre (USB, Thunderbolt et même HDMI) pourraient également bientôt appartenir au passé. Dans une étude présentée à la Conférence internationale sur les circuits à semi-conducteurs (ISSCC), des chercheurs de Raytheon, du MIT et d'Intel ont mis au point un nouveau câble avec un débit beaucoup plus élevé et aussi fin qu'un cheveu.

Pour transférer de grandes quantités de données, les câbles en cuivre ont besoin de beaucoup de puissance électrique. Jusqu'à présent, la principale alternative a été la fibre optique, mais ces câbles nécessitent des convertisseurs complexes et coûteux pour être compatibles avec les puces en silicium. Les câbles créés par les chercheurs utilisent un polymère plastique conducteur, très léger et plus économique à produire. Un seul fil mesure 0,4 millimètres d'épaisseur.

Bientôt des câbles à un térabit par seconde ?

Ces nouveaux câbles transmettent les données en utilisant des fréquences « sub-terahertz », avec une consommation beaucoup plus faible que les câbles en cuivre. Dans une conception similaire à la norme Thunderbolt, des puces sont intégrées dans les connecteurs pour convertir le signal. Les données sont transférées simultanément sur trois canaux, ce qui donne une capacité totale de 105 gigabits par seconde.

Les chercheurs indiquent qu'il serait possible de combiner plusieurs fils en polymère en un seul câble afin d'augmenter davantage la vitesse de transfert. « Le débit sera exceptionnel, a indiqué Ruonan Han, l'un des auteurs de l'article. Il pourrait atteindre un térabit par seconde, et toujours à bas coût ». Reste à voir si ces câbles utiliseront la connectique USB ou Thunderbolt actuelle, ou si les constructeurs décideront d'adopter encore un nouveau type de connecteur.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !