En modulant les signaux lumineux avant qu’ils ne transitent par la fibre Internet, des chercheurs britanniques sont parvenus à obtenir un débit de 178 térabits par seconde. Un record absolu avec une technique qui ne nécessite pas de modifier les infrastructures.

Cela vous intéressera aussi

178 térabits par seconde ! Voici le nouveau record absolu de débit sur Internet. Alors que le débit maximal des lignes en fibre optique culmine actuellement à 35 térabits par seconde, des ingénieurs de l'University College London (UCL) au Royaume Uni, de Xtera et de KDDI Research au Japon, ont développé une technologie permettant d'optimiser le transittransit des données via les infrastructures de fibre optique existante.

Aujourd'hui, les réseaux disposent d'une bande passante qui plafonne à 4,5 THz. Un chiffre qui peut être théoriquement doublé grâce aux toutes dernières technologies. L'équipe de recherche a, quant à elle, réussi à amener cette bande passante à 16,8 THz. L'avantage, c'est qu'il n'y a pas eu besoin de modifier le matériel pour parvenir à ce résultat. Les chercheurs ont développé de nouvelles façons de moduler les impulsions lumineuses avant même qu'elles ne soit diffusées sur des fibres optiques. La phase, la luminosité et la polarisation des longueurs d'ondeslongueurs d'ondes des signaux sont manipulées afin d'apporter plus d'informations, sans qu'il y ait pour autant d'interférencesinterférences

17.800 fois plus rapide que le débit maximal

Au final, le débit est 17.800 fois plus rapide que les connexions Internet les plus rapides actuellement disponibles pour les particuliers. Le procédé bat largement le puissant réseau ESnet du département de l'énergieénergie américain qui atteint 400 Gb/s. Il met également au rebut les toutes dernières technologies championnes du genre et notamment une puce photonique développée en Australie capable d'assurer un débit de 44 Tb/s. Le tout dernier record obtenu il y a peu, par une équipe japonaise avec 150 Tb/s, est lui aussi pulvérisé.

Plus que de permettre de télécharger l'ensemble du catalogue de Netflix en une seconde, cette technologie pourrait augmenter le débit des liaisons Internet dans les zones où les populations ne bénéficient pas du haut débit. Il suffirait alors de mettre à jour les amplificateurs présents sur le réseau.