Ce mercredi 2 septembre 2020, la NasaNasa et Northrup Grumman ont effectué un test complet du moteur à propulsion solidesolide du lanceurlanceur Space Launch System (SLS) à Promontory, dans l'Utah. Au cours de la mise à feufeu statique, le boosterbooster a brûlé six tonnes de propergolpropergol solide à la seconde sur une duréedurée d'environ deux minutes. En théorie, celui-ci est supposé produire une force de poussée d'un million et demi de kilogrammeskilogrammes durant 122 secondes : les résultats produits lors du test, actuellement en cours d'analyse, permettront de savoir si cet objectif a été atteint. « Le test évaluera de nouveaux matériaux et vérifiera que tous les critères balistiques du moteur sont respectés », commente Nikolas Ciaston, ingénieur chez Northrop Grumman.

En route vers la Lune

L'essai, baptisé FSB-1 (Flight Support Booster-1) est l'une des étapes cruciales dans la préparation des futures missions Artemis de la Nasa, avec pour objectif la LuneLune. Ensemble, les deux boosters assureront plus de 75 % de la propulsion du SLS et permettront d'envoyer à nouveau des astronautes à la surface de notre satellite naturel, un événement historique qui signera une renaissance de l'exploration spatiale.