Polyvalente, la technologie USB-C accepte les câbles d'alimentation aussi bien que les accessoires pour transférer et stocker des données. © Maurizio Pesce, Flickr

Tech

Vers des prises USB-C plus sûres et mieux sécurisées

ActualitéClassé sous :informatique , USB Type-C , Sécurité

Séduisante par sa capacité à alimenter un ordinateur, brancher un écran ou bien sûr, transférer des fichiers, la norme USB-C n'en demeure pas moins vulnérable aux attaques de malwares et aux problèmes électriques. C'est pour cette raison que des certifications sont mises en place pour éviter tout dommage.

Les prises USB Type-C apportent de nombreuses nouveautés. En plus d'être réversibles, grâce à l'USB 3.1, leurs câbles sont capables de transporter une puissance allant jusqu'à 100 watts, ainsi qu'un débit de 10 gigabits par seconde. Cela permet d'utiliser un seul connecteur pour l'alimentation d'un PC, le branchement d'un écran, la connexion des périphériques... L'USB Type-C est en passe de devenir le connecteur universel par excellence.

Cependant, toute cette puissance apporte son lot de problèmes. À cause d'une résistance qui ne respecte pas la norme USB Type-C, de nombreux câbles peuvent surcharger et endommager les prises USB sur les PC, hubs USB et chargeurs. Ce point est tellement problématique qu'il existe les câbles conformes. L'omniprésence de ces prises a fait naître la crainte que cette technique puisse être utilisée pour endommager volontairement les appareils.

Une sécurité intégrée mais facultative

Puisque l'USB présente déjà l'inconvénient d'être un vecteur d'attaque pour les malwares en tous genres, l'USB Implementers Forum (USB-IF) a décidé d'intégrer une sécurité dans la norme USB Type-C. Il s'agit d'une authentification par cryptographie qui aurait lieu au moment du branchement. Elle précéderait tout échange de données ou d'alimentation en courant afin d'empêcher toute attaque logicielle ou matérielle. L'appareil branché aura alors la possibilité de refuser tout câble, chargeur ou périphérique jugé non conforme.

Cela permettrait, par exemple, de brancher son smartphone en toute sécurité à des bornes publiques, ou à une entreprise de limiter les supports de stockage USB à certains appareils spécifiques, plutôt que de désactiver complètement les prises ou risquer d'attraper des virus. Cette nouveauté sera facultative, et chaque appareil compatible sera libre de gérer le niveau de sécurité ou autoriser les branchements au cas par cas.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi