La guerre de Trente Ans et la bataille de la montagne Blanche, le 8 novembre 1620, peinture de Peeter Snayers. © Wikimedia Commons, Domaine public

Sciences

Qu'est-ce qui a causé la guerre de Trente Ans ?

Question/RéponseClassé sous :histoire , XVIIe siècle , la guerre de Trente Ans

Entre 1618 et 1648 – et jusqu'en 1659 pour la France et l'Espagne –, la guerre de Trente Ans divise l'Europe. Quelles sont les causes de ce conflit qui a provoqué des milliers de morts et ruiné l'Europe centrale ?

La guerre de Trente Ans découle des tensions religieuses entre catholiques et protestants (luthériens ou calvinistes). En réaction à la réforme catholique, les princes protestants du Saint-Empire romain germanique fondent l’Union évangélique (ou Union protestante), en 1608. En retour, les princes catholiques décident de créer la Sainte Ligue allemande.

La guerre de Trente Ans, causée par l’instabilité politique

La guerre de Trente Ans est une conséquence du bouleversement des équilibres politiques en Europe centrale. En 1618, les protestants de Bohême se soulèvent contre l’autorité des Habsbourg. L’abrogation par l’empereur Mathias de la Lettre de majesté de 1609, garantissant les libertés religieuses de la Bohême, les protestants procèdent à la défenestration de Prague qui est le détonateur de la guerre de Trente Ans (les défenestrés ne furent que légèrement blessés). Les Tchèques déposent en août 1619 Ferdinand de Styrie (qui devient empereur sous le nom de Ferdinand II), et mettent à la tête de la Bohême Frédéric V, l’électeur palatin. La Ligue des princes catholiques réagit et inflige une sévère défaite aux protestants lors de la bataille de la montagne Blanche en novembre 1620. Le conflit s’internationalise, avec l’entrée en guerre de l’Espagne, du Danemark, de l’Angleterre, des Provinces-Unies, de la Suède et de la France.

À savoir

L’Allemagne perd près de 40 % de sa population pendant la guerre de Trente Ans. Les traités de Westphalie, signés le 24 octobre 1648, provoquent son émiettement politique et religieux. Ces traités conclus entre l’empereur Ferdinand III, la France, la Suède et leurs alliés respectifs mettent fin à la guerre de Trente Ans.

Le conflit se prolongera encore 10 ans entre la France et l’Espagne, qui devra accepter le traité des Pyrénées signé en novembre 1659.

Cujus regio, ejus religio, tel prince telle religion, la maxime latine illustre l’élément déclencheur de ce conflit.

Abonnez-vous à la lettre d'information Histoire(s) : chaque semaine, Futura vous propose de remonter le temps.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi