Faire une reconversion professionnelle à 50 ans c’est l’occasion de réaliser ses rêves et se consacrer à un métier passion. © Atelier 211, Adobe Stock.
Sciences

Se reconvertir à 50 ans : conseils pour réussir

Question/RéponseClassé sous :Emploi , reconversion professionnelle , quinquagénaire

Le passage aux 50 ans est souvent un âge charnière dans la carrière professionnelle. Désormais rangés dans la case « senior », les quinquagénaires sont les mal-aimés du marché du travail et de nombreuses entreprises, en quête de jeunisme. Une bonne occasion pour se reconvertir et prendre à nouveau du plaisir au travail.

D’après les statistiques Pôle Emploi, le nombre de demandeurs d’emploi âgés de 50 ans ou plus (catégories A, B et C confondues), s’élève à 1.427.700 personnes au quatrième trimestre 2019, sur les 5,4 millions de demandeurs d’emploi inscrits à la même période. Considérés comme seniors, les quinquagénaires ont souvent du mal à retrouver un emploi en cas de licenciement ou hésitent à changer de travail par peur des conséquences. Une bonne occasion de faire le point sur soi, sur sa carrière, sur ses envies et pourquoi pas de se lancer dans une reconversion professionnelle. Voici quelques conseils pour parvenir à une reconversion professionnelle réussie.

Reconversion professionnelle à 50 ans : prendre le temps de la réflexion

Retrouver un emploi à partir de 50 ans est bien sûr possible mais très compliqué dans la réalité. En effet, jugés comme seniors par les entreprises et la société en général, les quinquagénaires reviennent plus cher aux employeurs du fait de leurs années d’expérience. Les sociétés rechignent également à embaucher des personnes alors qu’elles vont partir en retraite quelques années après. L’arrivée aux 50 ans doit vous permettre de réaliser votre projet de vie et de concrétiser vos envies.

Grâce à vos nombreuses années de travail, vous avez acquis de l’expérience, des compétences et un réseau. C’est le moment de faire le point sur vos aspirations et de mettre à profit tous vos atouts pour réussir votre reconversion. L’important est de se connaître soi-même, de savoir ce que l’on veut, ce que l’on vaut, et des capacités que vous avez. Le tout est de se lancer dans un projet réaliste et réalisable.

Beaucoup de quinquagénaires mettent à profit leur expérience pour se reconvertir comme coach ou formateur et ainsi continuer leur métier à leur compte. © auremar, Adobe Stock.

Réussir sa reconversion professionnelle à 50 ans : utilisez tous les dispositifs

Pour réussir sa reconversion professionnelle à 50 ans, il est nécessaire de mettre toutes les chances de son côté. Aussi vous pouvez utiliser plusieurs dispositifs pour engager votre reconversion comme le bilan de compétences, la validation des acquis de l’expérience (VAE), le compte personnel de formation ou encore faire une demande de congé sabbatique si vous êtes encore employé. Cette dernière solution est en effet une belle opportunité de se lancer dans votre projet de reconversion professionnelle tout en ayant l’assurance, qu’en cas d’échec, vous puissiez retrouver votre place au sein de l’entreprise.

Pour réussir sa reconversion professionnelle après 50 ans, ne pensez pas qu’au CDI

Passer le cap de la cinquantaine signifie pour beaucoup de personnes être plus libre. En effet, les quinquagénaires et plus n’ont souvent plus d’enfant à charge, ont acquis un certain capital du fait de leurs nombreuses années de travail et certains sont propriétaires de leur logement. L’aspect financier, bien que nécessaire pour bien vivre au quotidien, n’est cependant pas forcément ce qui va motiver la reconversion professionnelle. Et de fait, la recherche d’un CDI n’est alors plus la priorité. CDD, intérim, temps partiel, travail en temps partagé, bénévolat, auto-entrepreunariat sont autant d’options possibles pour trouver un équilibre entre travail passion et qualité de vie.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !