Le pavillon de France lors de l'Exposition universelle de Milan (Italie), en 2015. © Davric, Wikimedia Commons, CC by-sa 4.0

Sciences

Expositions universelles : pourquoi les organisait-on ?

Question/RéponseClassé sous :Époque contemporaine , expositions universelles , paris

De Londres, en 1851, à Milan, en 2015, les expositions universelles sont de grands évènements internationaux dont l'objectif est l'éducation du public, la promotion du progrès et la coopération. Elles se tiennent au moins tous les cinq ans, pour une durée de six mois environ. Elles offrent une audience internationale aux nations participantes et une puissante vitrine économique au pays hôte. À la fin du XIXe siècle et au début du siècle dernier, elles ont eu un succès énorme et ont notamment façonné le visage de la capitale française.

Une exposition universelle est la vitrine technologique, industrielle et artistique d'un pays, ouverte sur le monde entier. Le pays hôte accueille d'autres nations sur son territoire, leur donnant l'occasion de montrer leurs dernières innovations. Les exposants sont des États, le secteur privé et des sociétés civiles. En 1928, un Bureau international des expositions a été créé, fixant les objectifs donnés au pays organisateur : une exposition universelle doit répondre à « un but principal d'enseignement pour le public, faisant l'inventaire des moyens dont dispose l'homme pour satisfaire les besoins d'une civilisation et faisant ressortir dans une ou plusieurs branches de l'activité humaine les progrès réalisés ou les perspectives d'avenir ». C'est à partir de ce moment qu'a été initiée l'implantation de pavillons éphémères à l'architecture typique de chaque pays.

Exposition universelle de 1900, à Paris. Vue du Champ-de-Mars en direction du Château d'eau et du Palais de l'Électricité. On aperçoit le Palais des Industries chimiques et le Palais des Industries mécaniques. © Bibliothèque du Congrès des États-Unis, Wikimedia Commons, DP

Exposition universelle, témoin de la révolution industrielle

La première exposition se déroule à Londres en 1851 et présente le savoir-faire technique et artistique de l'Angleterre alors en pleine révolution industrielle. Plus du quart de la population du Royaume-Uni de l'époque se rend à cet évènement qui enregistre six millions d'entrées. Plus de 13.000 exposants de 40 pays étrangers (dont la moitié est issue des colonies britanniques) se répartissent sur 7,5 hectares entre quatre thématiques : les matières premières, les machines, les produits manufacturés et les objets d'art. Grâce au bénéfice récolté et dans la continuité des objectifs des organisateurs, le Victoria and Albert Museum, le Science Museum et le Natural History Museum furent construitsPar la suite, les expositions universelles se sont tenues sur tous les continents.

Galerie des Machines. Exposition universelle internationale de 1889 à Paris, France. © Auteur inconnu, source Bibliothèque du Congrès des États-Unis, DP

Exposition universelle, une vitrine sur le progrès technologique

Les expositions universelles étaient donc l'occasion de promouvoir les forces vives du pays hôte et d'exposer le dynamisme des pays. Cela donnait lieu à des concours. Les innovations récompensées conféraient ainsi un prestige notoire aux nations médaillées. Véritables Jeux olympiques du savoir technique et artistique, les expositions ont concouru à faire éclore des innovations qui perdurent encore aujourd'hui. Pour accueillir la foule des visiteurs, des projets d’urbanisme de grande envergure ont ainsi vu le jour et façonné les villes.

Vue panoramique de l'exposition universelle de 1900. © Lucien Baylac. Source, Bibliothèque du Congrès des États-Unis, DP

À Paris, capitale française, voient le jour les Petit et Grand Palais, le palais de Chaillot, l'usage nocturne de l'électricité et, en 1900, la construction des gares d'Orsay et de Lyon dans leur aspect contemporain, ainsi que le métro parisien. Sans oublier, la tour Eiffel en 1889, symbole de la France. Se sont édifiés, plus récemment, des monuments devenus depuis des symboles des villes accueillantes : l'Atomium de Bruxelles, la Biosphère de Montréal, la Space Needle à Seattle. Lors de l'exposition de 1878, la tête de la statue de la Liberté, construite en totalité dans les ateliers parisiens, fut exposée au Champ-de-Mars. La « Liberté éclairant le monde » est le plus célèbre monument des États-Unis.

La tête de la statue de la Liberté, exposée en 1878, au Champ-de-Mars. © Albert Fernique, New York Public Librairy, Wikimedias Commons, DP

À savoir

Si les innovations technologiques sont toujours présentes, la raison d'être des expositions universelles a évolué aujourd'hui vers la coopération internationale et sur la recherche de solutions aux grands défis de l'humanité. Après l'exposition universelle organisée en Chine par la ville de Shanghai, en 2010, la dernière exposition universelle, à Milan, en 2015, avait pour thème : « Nourrir la planète, énergie pour la vie ». La prochaine se tiendra en 2020 à Dubaï, avec pour thème « Connecter les esprits, construire le futur ». Une combinaison de facteurs, dont l'organisation des Jeux Olympiques en 2024, à Paris, compromet la candidature de la capitale française à l'exposition universelle de 2025. Notons cependant que Paris est la ville qui a accueilli le plus d'expositions universelles : neuf dont cinq au XIXe siècle.

  • Les expositions universelles sont organisées depuis 1851, dans le but de promouvoir les progrès technologiques au service de l’humanité.
  • Aujourd’hui, 170 pays sont membres du Bureau international des expositions (BIEP). États, société civile et secteur privé promeuvent la recherche de solutions répondant aux nouveaux défis de l’humanité.
  • Outre les expositions générales, le BIEP gère trois autres types : les spécialisées, les horticoles, la Triennale di Milano pour les arts.
  • De grands projets d’urbanisme et architecturaux ont largement contribué à structurer la capitale française. Paris a accueilli le plus d'Expositions universelles : neuf dont cinq au cours du XIXe siècle.
  •  
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi
À voir aussi :