Il a fallu deux ans, deux mois et cinq jours pour construire la tour Eiffel, un monument haut de 324 m. Le public ne peut pas monter à plus de 279 m. © Google

Tech

En bref : la tour Eiffel dévoile son passé et ses panoramas sur le Net

ActualitéClassé sous :technologie , Google , tour eiffel

-

La tour Eiffel se dévoile sous un nouveau jour grâce à sa Société d'exploitation et à Google. Trois expositions retraçant son histoire, de sa naissance à son inauguration, sont désormais accessibles gratuitement sur Internet, comme les clichés panoramiques pris par le chariot Street View !

Malgré ses 124 ans, la tour Eiffel vit avec son temps, et entre de plain-pied dans l'ère numérique ! Pour preuve, la Société d'exploitation de la tour Eiffel (Sete) et Google (via son Institut culturel créé en 2011) viennent d'inaugurer trois expositions immersives consacrées à la Dame de fer. Petites astuces : elles sont accessibles en seulement quelques clics, du moment que l'on possède une connexion Internet, et sont présentées en quatre langues. 

Présentation de la mise en image de la tour Eiffel par le chariot Street View de Google. © GoogleFrance, YouTube

Près d'une cinquantaine de plans, de gravures et de photographies des fonds patrimoniaux de la tour Eiffel sont ainsi visibles avec une qualité inégalée à ce jour, puisqu'ils ont été traités numériquement pour permettre leur projection en haute définition. Ils couvrent trois périodes précises de l'histoire de ce monument assemblé pour l'Exposition universelle de Paris de 1889 : sa naissance, sa construction et son inauguration (avec ses premiers visiteurs). Pour compléter l'immersion, un enregistrement de la voix de Gustave Eiffel, réalisé par Thomas Edison, est également disponible.

L'expérience ne s'arrête pas là puisqu'un lien a été établi entre l'histoire et la modernité. En effet, le chariot Street View s'est promené durant six heures, poussé par Pascale Malite, sur les deuxième et troisième étages de la tour. Objectif : tout photographier à 360°, afin d'enrichir Google Maps, mais aussi les expositions. Le visiteur-internaute est donc invité à surfer entre les archives et les clichés panoramiques actuels. De tels événements sont appelés à se reproduire, puisque l'Institut culturel de Google veut rendre de nombreux héritages culturels accessibles gratuitement à tous. 

Cela vous intéressera aussi