Les premières pyramides qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on y réfléchit sont bien souvent les pyramides d’Égypte. Tout laisserait à penser que celles de Gizeh ont le monopole de la grandeur. Néanmoins, elles ne sont pas les plus grandes du monde. Direction le Mexique pour découvrir quelle pyramide surpasse toutes les autres par ses dimensions.

Cela vous intéressera aussi

Pour découvrir la plus grande pyramide du monde, il faut se rendre au Mexique sur le site de Cholula. Mais avant de se pencher sur les incroyables dimensions de la pyramide en question, il est important de parler de l’histoire de cette ville qui était très vivante lors des périodes pré-hispaniques. La cité a été habitée par différents peuples locaux au cours des siècles, et elle s’est distinguée dans son rôle de centre religieux au fil du temps.

On parle de plus de 100 000 habitants aux époques les plus prospères, ce qui en fait une des villes les plus habitées du Mexique par le passé. Quant à la pyramide monumentale, elle a été construite en plusieurs étapes s’échelonnant du IIIe siècle avant notre ère au IXe siècle de notre ère. 

Les cités pré-hispaniques pouvaient connaître une grande évolution démographique menant à l’organisation de l’espace par quartiers. Au sein de ces villes immenses et grouillantes d’activité, des zones abritaient des espaces cérémoniels d’importance majeure reliés par de grandes allées. À Cholula, la grande pyramide est de nos jours considérée comme étant dédiée au dieu Quetzcoatl, un dieu que l’on retrouve chez les Toltèques, les Mayas ou encore les Aztèques. 

Au Mexique, le site archéologique de Cholula, une ancienne cité majeure. © Diego Delso, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 3.0
Au Mexique, le site archéologique de Cholula, une ancienne cité majeure. © Diego Delso, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Plusieurs phases de construction

La pyramide telle que nous pouvons la voir aujourd’hui est le fruit de plusieurs phases de construction et, bien entendu, de fouilles archéologiques débutées à la fin du XIXe siècle. Les dimensions actuellement visibles du site sont colossales puisque l’on parle d’une hauteur de 55 mètres et d’une base de 450 mètres de chaque côté. De loin, la pyramide ressemble à un grand tertre de terre avec une église à son sommet, église qui a été construite à la suite de l’invasion espagnole. 

Voir aussi

Histoire de la colonisation espagnole de l'Amérique au XVIe siècle

Ce n'est plus un secret à l’heure actuelle que les sociétés précolombiennes possédaient une excellente connaissance de leur terrain, et qu'elles trouvaient des solutions architecturales pour pallier certaines problématiques logistiques : gestion des pluies, stabilisation des sols meubles, orientation selon les observations astronomiques, tant d’éléments qui ont eu du sens dans les choix architecturaux des anciens habitants de la cité.

Les fouilles archéologiques 

Débutées au XIXe siècle, les fouilles continuent au cours du XXe siècle pour tenter de comprendre l’histoire de cet édifice recouvert de végétation ainsi que l'histoire de la ville. C’est ainsi qu’il a été compris, qu’au fil du temps, les usages de la pyramide ont évolué jusqu’à son abandon progressif. De nombreuses sépultures ont été découvertes autour de la pyramide alors qu’elle n’était plus forcément utilisée comme site religieux majeur par les habitants de la période postclassique.

Maquette représentant le site de Cholula. © Mhaesen, <em>Wikimedia Commons</em>, CC by-sa 3.0
Maquette représentant le site de Cholula. © Mhaesen, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Une période marquante localement avec la dissolution de nombreuses cités-États et de forts mouvements de population. Les cités pré-hispaniques étaient reliées par des routes permettant de commercer, échanger, se déplacer et, par conséquent, les gens pouvaient eux aussi en profiter pour changer de lieu de vie. D'où l'abandon de certains sites au profit d'autres au fil des siècles.

Son usage de nos jours

La pyramide s’intègre dans le paysage actuel et surtout dans les programmes de visites culturelles de la région. C'est un arrêt incontournable de cette zone du Mexique. De plus, le site n’est pas dénué de pèlerins puisque l’église située au sommet de l'ancienne pyramide accueille toujours des croyants.

D’ailleurs, des dates ont été transférées au sein du culte catholique : la déesse Chiconauhquiauhitl, qui était célébrée en la pyramide à l’arrivée des Espagnols le 8 Septembre, s’est transformée en célébration mariale à la même date. Dorénavant, des célébrations pour Quetzacoatl sont pratiquées pour marquer l’histoire locale pré-hispanique et ces événements attirent de très nombreux visiteurs chaque année. Un choix important des populations et municipalités locales pour rappeler les anciennes croyances et la culture native de ces lieux.