Les chutes du Niagara à la frontière entre le Canada et les États-Unis. © Ian Peters, Flickr
Planète

Quelle est la plus grande chute d’eau du monde ?

Question/RéponseClassé sous :Cascade , cascade naturelle , chute d'eau artificielle

Tout dépend de ce qu'on entend par grande ! La plus haute ? La plus large ? La plus puissante ? Chute naturelle ou artificielle ? Tous les records sont à trouver ici.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Plongez dans le fascinant lac vert d'Autriche  En Autriche, à la fin du printemps, un site de randonnée se transforme en site de plongée grâce à la fonte des neiges ! Sentiers, bancs, passerelles, arbres : tous sont submergés sous au moins 10 m d'eau. Le paysage sous-marin rappelle alors un lieu enchanté que nous vous invitons à découvrir en vidéo. 

Les chutes du Niagara sont sans doute les plus connues au monde, mais elles ne sont pourtant ni les plus hautes ni les plus puissantes. La plus haute de ces chutes à la frontière entre le Canada et les États-Unis, la Horseshoe, fait « seulement » 50 mètres de haut et son débit atteint 2.800 mètres cubes d'eau par seconde. Mais, en popularité, ce sont les championnes avec près de 20 millions de visiteurs par an.

La plus haute chute d’eau du monde

Si on considère la hauteur, la plus haute chute du monde est le Salto Ángel (« saut de l'Ange ») au sud-est du Venezuela. La cascade plonge de 979 mètres de haut depuis un plateau en grès nommé Auyán-Tepuí (« Montagne du diable ») culminant à 2.410 mètres d'altitude. L'eau atterrit près de 1.000 mètres en contrebas dans la forêt tropicale de la Gran Sabana. Elles sont cependant difficilement visibles depuis le sol, car enfouies dans une jungle épaisse. En deuxième positon arrivent les chutes de la Tugela en Afrique du Sud qui tombent de 948 mètres de haut. En troisième, les cataractes des Trois Sœurs (cataractes de Tres Hermanas), dans la cordillère orientale au Pérou, sont composées de cinq sauts qui totalisent une hauteur de 914 mètres.

La chute de Salto Ángel au Venezuela mesure près de 980 mètres de haut. © ENT108, Flickr

La chute d’eau la plus massive

Les chutes les plus massives par leur largeur sont les chutes d'Iguazu, à la frontière du Brésil et de l'Argentine. Mises les unes à côté des autres, elles mesurent environ 2,7 kilomètres de large -- soit trois fois plus que les chutes du Niagara -- et forment jusqu'à 275 cascades distinctes. Entre novembre et mars, à la saison des pluies, le débit d'eau peut atteindre 13.000 mètres cubes par seconde ; de quoi remplir cinq piscines olympiques.

Les chutes d'Iguazu au Brésil couvrent 2,7 km de large. © Médéric, Flickr

Une chute d’eau de 3.500 mètres de haut entre l’Islande et le Groenland

Toutes ces chutes d’eau sont pourtant ridiculement petites si l'on considère la chute du Détroit de Danemark qui fait près de 3.500 mètres de haut. Vous n'en avez jamais entendu parler ? Et pour cause : cette gigantesque cascade située entre l'Islande et le Groenland se trouve... sous l'eau. À cet endroit, l'eau glaciale qui coule vers le sud rencontre l'eau plus chaude de la mer d'Irminger, au sud-est du Groenland. Or, l'eau froide est plus dense que l'eau chaude et lorsqu'elle parvient au bord d'une énorme montagne sous-marine située à cette endroit-là, elle plonge brusquement vers le fond sur 3.500 mètres de haut, avec un débit fracassant de 3,5 millions de mètres cubes par seconde selon la Noaa.

Dans le détroit de Danemark, la différence de densité entre l’eau froide venue du nord et l’eau chaude entraîne la formation d’une gigantesque cascade sous-marine de 3.500 mètres de haut. © Noaa

La plus haute chute d’eau artificielle

La cascade des Marmore, près de Terni au centre de l'Italie, est une chute d'eau artificielle sur trois niveaux qui totalise 165 mètres de haut. Elle a été créée par les Romains en 271 avant J.-C. pour détourner la rivière Velino de la vallée de Rieti, qui alimentait une zone humide, source de maladies. Aujourd'hui, l'eau de la cascade est en grande partie réorientée vers une centrale hydroélectrique, de telle sorte que le débit de la chute est fortement réduit.

La chute d’eau artificielle du Liebian international building en Chine mesure 108 mètres de haut. © AFP

Mise à part cette chute semi-naturelle, la plus haute chute artificielle est celle qui équipe la façade du Liebian international building, dans la ville de Guiyang au sud-ouest de la Chine. Celle-ci s'écoule de 108 mètres de haut depuis le sommet de l'immeuble. La cascade, censée « reproduire la nature sauvage de la province », génère en réalité un coût faramineux de 100 euros par heure pour activer les quatre pompes nécessaires à son fonctionnement. Elle n'est donc activée que lors des occasions spéciales.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !