Dans la basse vallée de la Romanche, la rivière emprunte un long défilé de dix kilomètres qui constitue une chute naturelle de près de 300 mètres. Ce tronçon présente un fort potentiel énergétique. Plusieurs centrales hydroélectriques y ont d’ailleurs déjà été construites. Mais EDF a choisi de les remplacer par une seule et unique centrale plus performante, plus sûre et plus respectueuse de son environnement. Une centrale hydroélectrique qui a la particularité d'être… entièrement souterraine !

Cela vous intéressera aussi

Il aura fallu 10 ans d'un chantier hors du commun et près de 400 millions d'euros d'investissement pour y arriver. Plus de 250 salariés EDF mobilisés de la conception au suivi du projet. Mais ça y est enfin : la nouvelle centrale hydroélectrique de Gavet (Isère) a été inaugurée ce vendredi 9 octobre 2020.

Pourquoi hors du commun ? Par la taille de ce chantier, déjà. Le plus grand chantier hydraulique de France. Et par son design ensuite. Car l'aménagement est presque entièrement souterrain. Au programme de ces 10 dernières années donc, la constructionconstruction du barrage, bien sûr, mais aussi le percement par deux tunnelierstunneliers d'une galerie d'amenée de 10 kilomètres et le creusement d'une centrale elle aussi entièrement souterraine.

Désormais, c'est une équipe d'une vingtaine de personnes qui va assurer l'exploitation du nouvel aménagement. Techniciens et ingénieurs disposeront pour cela d'une supervision en e-exploitation qui leur permettra de conserver, à tout moment, une vision exhaustive de l'état de la centrale hydroélectrique de Gavet.

La centrale hydroélectrique EDF s'inscrit harmonieusement dans le paysage de la basse vallée de la Romanche. © Christophe Huret, EDF
La centrale hydroélectrique EDF s'inscrit harmonieusement dans le paysage de la basse vallée de la Romanche. © Christophe Huret, EDF

Une centrale hydroélectrique intégrée dans son environnement

D'une puissance de 97 mégawatts (MW), la centrale hydraulique de Gavet produira 560 millions de kWh/an. C'est l'équivalent de la consommation électrique des villes de Grenoble et de Chambéry, soit 230.000 habitants. Le tout à partir d'une ressource propre et renouvelable : l'eau. Elle remplace six centrales et cinq barrages mis en service à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, et fournira 40 % d'électricité en plus sur le même tronçon de rivière.

Les centrales de production de la Moyenne Romanche ont été mises à l'arrêt et déconnectées du réseau de haute tensionhaute tension. La centrale des VernesVernes, construite en son temps comme une villa, a été classée au titre des Monuments historiques dès 1994. Mais la plupart des autres centrales inutilisées seront bientôt déconstruites. Tout comme les barrages. Avec pour objectif de renaturer les sites d'ici à 2024.

Deux YouTubeurs passionnés de vulgarisation technique et de DIY parlent de la centrale hydroélectrique de Romanche-Gavet. Commentaires et images à l'appui. © Twitch

Car le projet Romanche Gavet intègre un important volet de protection des milieux naturels et aquatiques, des paysages et du cadre de vie. Le simple fait que la centrale hydroélectrique soit entièrement souterraine améliore sensiblement l'aspect de la vallée. Et si 26 hectares ont été temporairement impactés par les travaux, ils ont déjà fait l'objet d'une réhabilitation. Une renaturationrenaturation grâce à des techniques de génie végétal et à des espècesespèces locales. Des mesures compensatoires ont été mises en place en complément, comme la mise en gestion conservatoire de la biodiversitébiodiversité de 57 hectares pendant 15 ans. L'aménagement d'une passe à poissons permettra d'une part de protéger les poissonspoissons de passage sur le nouveau barrage et plus loin, de rétablir la continuité piscicole entre Gavet et Bourg-d'Oisans.

La centrale hydroélectrique de Gavet, entièrement souterraine, est le plus grand chantier hydraulique de France. © Christophe Huret, EDF
La centrale hydroélectrique de Gavet, entièrement souterraine, est le plus grand chantier hydraulique de France. © Christophe Huret, EDF

 

Sujet réalisé en partenariat avec les équipes d'EDF