L'aulne glutineux est un arbre, d'une hauteur de 15 à 20 m, qui adore se développer au bord des ruisseaux, vivant en association avec le peuplier et le saule.

Appellations

L'aulne glutineux (Alnus glutinosa), de la famille des bétulacées, porteporte également les noms de « verne », de « vergne, d'« aulne poisseux » ou d'« aune ».

Description botanique de l'aulne glutineux

Cet arbre présente un port souvent pyramidal, avec de nombreuses ramifications régulières et étagées. Son écorce est assez lisse, mais s'écaille avec l'âge. Ses feuilles caduquescaduques, d'un contact poisseux, présentant une couleurcouleur vert sombre au-dessus et plus claire en dessous, sont grossièrement ovales et échancrées au sommet. Au début du printemps, des chatons femelles, courts, dressés et grisâtres apparaissent et, sur les mêmes rameaux, des chatons mâles longuement pendants, de coloris ocre-brun. Ses bourgeons sont pédicellés, en forme de massue, de couleur violette et poisseux, surtout en hiverhiver. Ses fruits verts mûrissent en été.

Origines

Cette espèceespèce s'est toujours développée en Europe, de la Sibérie à la Méditerranée. Elle est partout présente en France, en plaine comme en basse montagne. Autrefois, cet arbrearbre inspirait de la crainte aux Hommes car son boisbois prenant toujours une curieuse teinte rouge orangé lorsqu'on vient de le couper, évoquait ainsi la couleur du sang, d'où l'apparition de diverses légendes.

Exigences culturales de l'aulne glutineux

L'aulne glutineux apprécie les sols frais et humides, ainsi qu'une pleine lumièrelumière. Il résiste jusque -28 °C en hiver.

Utilisation

L'aulne glutineux a la propriété de pouvoir fixer l'azoteazote de l'airair au niveau de ses racines, dans des nodosités sphériques. Cette propriété existe curieusement aussi dans la famille des légumineuseslégumineuses, comme la luzerne, une plante qui n'est bien sûr pas un arbre ! On se sert de cette caractéristique pour restaurer des sols très humides et pauvres en azote. Son bois, assez léger et homogène, est durable quand il est immergé, d'où son utilisation dans des constructionsconstructions en contact avec l'eau, notamment autrefois, à Venise.

Auteur : Michel CaronMichel Caron