Avec ses 305 mètres de diamètre, AreciboArecibo fut jusqu'en 2016, le plus grand radiotélescoperadiotélescope télescope au monde. Construite dans une dépression, l'antenne, immobile, se composait de quelque 38.778 panneaux d'aluminiumaluminium perforés. Le récepteur, suspendu à 150 mètres au-dessus d'elle, était quant à lui mobile via 18 câbles. Arecibo était entré en service en 1963. Endommagé par le passage de l'ouraganouragan Maria, en septembre 2017, puis par la rupture d'un câble auxiliaire, en août 2020, ouvrant une entaille d'environ 30 mètres de long sur la parabole du réflecteur du radiotélescope, il s'est définitivement effondré le 1er décembre 2020 : des câbles se sont rompus au sommet de l'une des trois tours du radiotélescope. La plate-forme réceptrice de 900 tonnes est tombée sur le réflecteur, 120 mètres plus bas. Créant une vive émotion dans la communauté scientifique, l'événement a soulevé un élanélan pour la reconstruction d'Arecibo qui est désormais envisagée. © Jirka Matousek CC by-NC 2.0