La Russie installe un télescope géant dans le lac le plus profond du monde

Classé sous :neutrino , télescope sous-marin , Baikal-GVD

Plusieurs années que la communauté scientifique l'attendait avec impatience. Son petit nom Baikal-GVD -- GVD pour Gigaton Volume Detector. Et cette fois ça y est. Ce télescope un peu spécial, d'un demi-kilomètre cube de volume, a enfin été immergé. Dans les profondeurs du lac Baïkal (Russie), à quelque quatre kilomètres de ses côtes. Une opération délicate, menée par un trou creusé dans la glace qui recouvre actuellement le lac.

Car Baikal-GVD est ce que les chercheurs appellent un télescope sous-marin. Son objectif : traquer les neutrinos de haute énergie. Des particules de masse quasi nulle produites par des phénomènes cosmiques violents qui interagissent peu avec d'autres particules et donc difficiles à détecter.

Selon les chercheurs, le lac Baïkal est le seul lac au monde suffisamment profond pour accueillir un tel instrument. Celui-ci repose désormais à une profondeur comprise entre 750 et 1.300 mètres. Les autres atouts de ce lac : la clarté de ses eaux et le fait qu'il soit glacé pendant deux à trois mois de l'année.

Le télescope sous-marin Baikal-GVD immergé ce samedi 13 mars 2021 se compose de modules sphériques en verre et en acier inoxydable. © Baikal-GVD collaboration
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] IceCube : quand une station en Antarctique détecte des neutrinos issus d'un drame cosmique  Grâce à l'expérience IceCube, des chercheurs ont pu détecter des neutrinos issus d'un tidal disruption event – la dévoration d'une étoile par un trou noir. © Futura