Sciences

Voyage au centre de la Terre : une hypothèse

Dossier - Voyage au centre de la Terre : mythe ou réalité ?
DossierClassé sous :physique , géologie , Terre

Voyage au centre de la Terre, le célèbre roman de Jules Verne, vous connaissez ? Vous l'avez peut-être lu. Une telle exploration est-elle scientifiquement réalisable ? Les mondes décrits existent-ils ? Roland Lehoucq, astrophysicien et passionné de science-fiction, a mené l'enquête. Avec humour et habileté, il confronte l'ouvrage aux réalités physiques de notre monde.

  
DossiersVoyage au centre de la Terre : mythe ou réalité ?
 

Le plus proche n'est pas nécessairement le plus accessible. Ainsi en va-t-il pour ce qui est juste là, sous nos pieds. Habitués à tourner nos regards vers le ciel et ses espaces infinis, on oublie souvent que les entrailles de la Terre sont quasiment inexplorées.

Noyau central de la Terre. © JohanSwanepoel, Fotolia

Une représentation du centre de la Terre

Astucieux, les géophysiciens ont réussi à construire une représentation des entrailles de la Terre grâce aux ondes sismiques qui se propagent dans notre Planète et à sa surface.

Une fois passée la croûte terrestre, se trouve le manteau terrestre. © obs-mip.fr

Le reste de l'univers, compté à partir de la surface terrestre, est lui aussi largement inconnu. Il a quand même une excuse de taille : l'univers observable a un volume 1059 fois supérieur à celui de la Terre. Nullement rebutés par une telle immensité, les Hommes en ont commencé l'exploration.

La sonde Voyager 1 a exploré le Système solaire. © Nasa

Au plus profond de la Terre : le rêve d'un voyage 

Les sondes interplanétaires ont atteint des distances considérables, 140 unités astronomiques (21 milliards de kilomètres) pour Voyager 1 et nous en saurons bientôt autant sur les planètes du Système solaire que sur la Terre. Peut-on imaginer faire mieux ? Peut-on sérieusement envisager de se rendre in situ, au plus profond du noyau terrestre, pour vérifier sur place les connaissances acquises depuis la surface ? Au contraire des étoiles, que les astrophysiciens auront la plus grande peine à atteindre, ne pourrait-on imaginer un engin capable de voyager au centre de la Terre ?