Sciences

Anémie et fer : symptômes et causes

Dossier - Le fer tombe le masque
DossierClassé sous :chimie , fer , métal

-

Le fer est un élément chimique courant dans la vie quotidienne mais que sait-on réellement de lui ? Partez à la découverte de ce fabuleux métal aux propriétés étonnantes.

  
DossiersLe fer tombe le masque
 

Qu'est-ce que l'anémie ? quels sont ses symptômes ? ses causes ? Quel est l'impact de cette maladie de carence sur les populations ? 

L'anémie est un état qui survient lorsque les globules rouges n'apportent plus suffisamment d'oxygène aux tissus de l'organisme. L'anémie affecte tous les groupes de population. Toutefois, les femmes enceintes et les jeunes enfants constituent les groupes les plus prédisposés.

Quels sont les symptômes de l'anémie ? et ses causes ? © Henrik Dolle, Shutterstock

Fer : l'anémie et ses symptômes

Dans sa forme bénigne, l'anémie est sans symptômes. Dans sa forme sévère, elle est associée à la fatigue, à des vertiges et à un état de somnolence, à la perte de la couleur normale de la peau (chez les personnes à peau claire) ainsi que des lèvres, de la langue, du lit de l'ongle et des vaisseaux sanguins dans le blanc de l'œil.

Les femmes en âge de procréer ont besoin d'une quantité de fer 2 à 3 fois plus importante que celle dont ont besoin les hommes. Sans traitement, l'anémie peut devenir une cause de mauvaise santé chronique :

  • ralentissement du développement fœtal pendant la grossesse ;
  • retard de développement cognitif et risque accru d'infection chez les jeunes enfants, ainsi qu'une diminution des capacités physiques chez tous.
Frottis sanguin révélant une anémie.

Types d'anémies

Il existe :

  • les anémies par atteinte directe :
    • hyperhémolyse ;
    • par arrêt de l'érythropoïèse médullaire.

  • Les anémies par atteinte indirecte :
    • périphériques : perte de sang aiguë (hémorragie) souvent plus ou moins évidente .
    • centrales : par insuffisance médullaire qualitative (anomalie de l'érythropoïèse ou de la synthèse de l'hémoglobine).

Cette classification basée sur le mécanisme physiopathologique est plus théorique que pratique : il est plus aisé de les classer sur des critères cliniques ou biologiques.

Causes de l'anémie : carence en fer et paludisme

Les principales causes de l'anémie sont nutritionnelles et infectieuses. Celles-ci coexistent habituellement et aggravent l'anémie. Parmi les facteurs nutritionnels, elle est due à une alimentation monotone, mais riche en substances (phytates) qui inhibent l'absorption du fer (le fer ne peut plus être utilisé par l'organisme). La carence en fer peut être aggravée lorsqu'elle est associée à des carences en acide folique, en vitamine A ou B12, comme c'est le cas dans les populations qui vivent dans les pays en développement.

En ce qui concerne les infections, le paludisme est une autre cause majeure d'anémie : il touche 300-500 millions de personnes et peut être la cause primaire de la moitié de tous les cas d'anémie sévère (OMS, 2000).

L'ankylostomiase, la schistosomiase, contribuent également à l'anémie. Environ 44 millions de femmes enceintes sont atteintes d'ankylostomiase et 20 millions de personnes sont touchées par la schistosomiase. L'anémie peut être due à une perte de sang excessive, comme dans la diarrhée.

L'anémie est un problème courant et la carence en fer est la carence nutritionnelle la plus répandue. Elle touche le segment le plus pauvre de la population, notamment lorsque la population est exposée à un risque élevé d'infection véhiculée par l'eau. Environ 2 milliards de personnes souffrent d'anémie et un nombre encore plus grand de personnes ont une carence en fer (OMS, 2000).