Le Mont Bastide a déjà derrière lui une longue histoire archéologique puisque le premier plan en fut publié en 1852 (Naudot, 1852) et que les premières fouilles ont suivi de peu le rattachement à la France du Comté de Nice. Il a également suscité les interprétations les plus diverses qui, souvent, l'ont emporté sur la réalité des découvertes. Il culmine à l'altitude de 568 ni et occupe le sommet et, sur une cinquantaine de mètres de dénivellation, les pentes ouest d'un sommet calcairecalcaire qui domine la mer, à l'ouest, et le col d'Èze à l'est. Il s'insère dans une série assez dense de sites.