Par sa chronologie et par sa structure, le site du Mont Bastide apparaît révélateur d'un grand nombre d'autres sites des Alpes‑Maritimes. C'est de ce point de vue son apparente banalité dans le paysage humain des Alpes‑Maritimes de la fin de la Protohistoire récente et de l'époque romaine qui lui confère toute sa valeur documentaire. Dans l'état où il nous est parvenu, il nous donne un instantané particulièrement lisible d'un village perché aux époques julioclaudienne et flavienne. On est particulièrement sensible au caractère résolument urbain de l'organisation spatiale du bâti. En dépit du caractère indéniablement rural de certaines de ses activités économiques, à l'instar des villages du début de l'époque moderne, il est d'abord une ville en miniature.