Les actinides mineurs sont des sous-produits la fission nucléaire. © EV_Korobov, Fotolia
Sciences

Actinide

DéfinitionClassé sous :chimie , métaux lourds , actinide

Les actinides sont des métaux lourds dont le numéro atomique est compris entre 89 (actinium, dont les actinides tirent leur nom) et 103 (lawrencium). Ces 15 éléments possèdent des propriétés chimiques semblables aux lanthanides, au-dessous desquels ils sont situés dans le tableau périodique des éléments. Ces éléments radioactifs peuvent être naturels ou produits artificiellement lors des réactions nucléaires de fission. Tous les isotopes des actinides ont naturellement tendance à être instables et se désintègrent facilement lorsqu'ils sont bombardés par des faisceaux de particules.

Il existe 15 actinides, dont les isotopes radioactifs se trouvent à l’état naturel ou sont produits artificiellement par réaction de fission. © DR

Actinides majeurs et actinides mineurs

On distingue les actinides majeurs (uranium, thorium et plutonium), qui sont les plus abondants et les plus stables, des actinides mineurs (principalement le neptunium, américium et curium), issus de la fission. Ces derniers constituent avec le plutonium une grande partie de déchets radioactifs à durée de vie longue. Le neptunium 237, généré par capture de neutrons par l'uranium 235 possède ainsi une période de 2,15 millions d'années mais il est faiblement radioactif. À l'inverse, l'actinide mineur le plus radioactif est le curium 244, qui représente 60 % de la radioactivité des actinides mineurs issus de déchets nucléaires, mais dont la durée de vie est de seulement 18 ans.

Actinides et déchets nucléaires

Environ 600 grammes d'actinides mineurs sont générés par tonne de combustible irradié, soit environ une tonne par an à l'échelle du parc nucléaire français. Ils sont généralement vitrifiés avec les autres déchets à haute radioactivité, bien que certains réacteurs à neutrons rapides permettent de les transformer en produits de fission à vie courte.

Les transuraniens

Parmi les actinides mineurs, les transuraniens, les éléments plus lourds que l'uranium, dérivent de réactions secondaires autres que la fission. Ils sont produits en quantité infime dans les réacteurs. Les transuraniens situés au-delà du numéro atomique 103 sont appelés transactinides, car situés au-delà de la famille des actinides dans le tableau périodique.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !