Sciences

Confirmation de l'existence de nouveaux métaux super-lourds

ActualitéClassé sous :physique , isotope , élément 114

La nouvelle vient d'être annoncée dans le journal russe Izvestia : en bombardant des ions de calcium-48 sur du plutonium-242, des physiciens russes de Dubna sont parvenus a faire naître un isotope de l'élément 114. Isotope qui, une demi-seconde plus tard, s'est transformé en élément 112. Un événement dans le monde des métaux super-lourds !

(Crédits : Joint Institute for Nuclear Research)

L'existence de l'élément 112 (Z = 112) du tableau périodique de Mendeleïev a été confirmée par une équipe de physiciens de l'Institut unifié de recherches nucléaires de Doubna, dirigée par l'académicien Iouri Oganessian. Dans leur accélérateur d'ions lourds, les chercheurs ont porté la vitesse d'ions de calcium-48 à près de 30.000 kilomètres par seconde (0,1 fois la vitesse de la lumière), avant de les projeter sur une cible constituée d'atomes de plutonium-242.

Cette collision a engendré un isotope de l'élément 114 qui, au terme d'une décroissance radioactive d'une demi-seconde, s'est transformé en un isotope de l'élément 112. Sa désintégration a pu être enregistrée sur des détecteurs en or, placés dans une chambre cryogénique.

Cette expérience a donc permis à la fois de confirmer l'existence de l'élément 112 et de donner naissance à un atome éphémère comportant 114 protons. La même équipe avait déjà révélé en 1999 la production d'un autre isotope de l'élément 114.

Ce résultat a été d'autant plus salué par la communauté scientifique que certains physiciens voient dans l'énergie des éléments super-lourds une solution à la crise énergétique à venir.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi