Sciences

Curium

DéfinitionClassé sous :chimie , tableau périodique des éléments , curium
Le curium a été baptisé ainsi en hommage aux physiciens Pierre et Marie Curie. Cette dernière est imaginée ici tenant une représentation du polonium ; la statue, du sculpteur Bronislaw Krzysztof, se situe à Warsow, en Pologne. © Huang Zheng, Shutterstock

Le curium a été baptisé ainsi en hommage aux physiciens Pierre et Marie Curie. Cette dernière est imaginée ici tenant une représentation du polonium ; la statue, du sculpteur Bronislaw Krzysztof, se situe à Warsow, en Pologne. © Huang Zheng, Shutterstock

 

Le curium est l'élément chimique transuranien qui succède à l'américium dans le tableau périodique des éléments. Il a pourtant été découvert avant lui. Il a été baptisé ainsi en hommage aux physiciens Pierre et Marie Curie.

Généralités

  • Symbole : Cm
  • Numéro atomique : 96
  • Électrons par niveau d'énergie : 2, 8, 18, 32, 25, 9, 2
  • Masse atomique : 247 u
  • Isotopes les plus stables : 247Cm avec une demi-vie de 1,56.107 années, 248Cm, 250Cm, 245Cm, 246Cm, 243Cm, 244Cm et 242Cm
  • Série : actinides
  • Groupe, période, bloc : L/A, 7, f
  • Masse volumique à 20 °C : 13,51 g.cm-3
  • Point de fusion : 1.345 °C
  • Point d'ébullition : environ 3.100 °C

Historique du curium

Le curium n'existe plus à l'état naturel. Toutefois, on peut trouver dans l'environnement, du curium provenant des tests de bombes atomiques réalisés dans l'atmosphère.

Le curium, et plus précisément son isotope 242, a été synthétisé pour la première fois aux États-Unis en 1944, par Glenn T. Seaborg, Ralph A. James et Albert Ghiorso, par bombardement d'une cible de plutonium 239 par des particules alpha accélérées dans un cyclotron.

Aujourd'hui, il se forme, au cœur des centrales nucléaires, par captures successives de neutrons par des isotopes de plutonium et d'américium, de très petites quantités de curium.

Propriétés du curium

Le curium est un métal hautement radioactif, brillant et de couleur argentée. Il est dur mais malléable, chimiquement réactif et électropositif.

Le curium s'oxyde rapidement et il se dissout tout aussi rapidement pour former une solution de Cm (III).

La plupart des composés du curium trivalent sont stables et de couleur jaunâtre.

Utilisations du curium

Le curium n'étant produit qu'en faibles quantités, il reste essentiellement utilisé en laboratoire, pour la production d'autres transuraniens par exemple.

Le curium étant hautement radioactif, il est capable d'émettre environ trois watts d'énergie thermique par gramme. C'est plus que le plutonium. Il peut ainsi être utilisé comme source de chaleur dans des générateurs thermoélectriques à radio-isotopes qui servent à alimenter des engins spatiaux ou pour certaines applications médicales.

Il peut aussi servir à la conception de spectromètres X tels que ceux qui ont permis d'analyser la composition du sol de la planète Mars.

Les effets du curium sur la santé

Le curium est extrêmement toxique et doit être manipulé avec les plus grandes précautions.

Après ingestion, 99,95 % du curium est excrété en seulement quelques jours. Le danger reste donc faible. En revanche, après inhalation, le curium s'accumule dans les os. Les radiations ionisantes qu'il émet empêchent la formation de globules rouges et il peut alors causer des tumeurs des os.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi