Cela vous intéressera aussi

Le 7 août 2006 l'astronomeastronome professionnel australien Robert H. McNauht, spécialisé dans la recherche des astéroïdesastéroïdes et des comètescomètes, découvre un nouvel astreastre chevelu qui prend la dénomination C/2006 P1.

Cette comète passe au périhéliepérihélie le 12 janvier 2007. Elle atteint alors la magnitudemagnitude 1 mais sa position le soir au-dessus de l'horizon ouest rend son observation délicate dans l'hémisphère nordhémisphère nord. Pour autant on peut distinguer à l'oeil nu le point brillant de son noyau une trentaine de minutes après le coucher du SoleilSoleil. Dans les semaines qui suivent, la comète continue d'augmenter son éclat, atteignant la magnitude -2. Elle est alors visible depuis l'hémisphère sudhémisphère sud, et le spectacle de sa chevelure peut être admiré un peu partout. C/2006 P1 est considérée comme l'une des comètes les plus brillantes depuis un siècle. Elle est passé une décennie après deux autres belles voyageuses, les comètes Hale-Boppcomètes Hale-Bopp et Hyakutake.

Des études menées par une équipe de chercheurs du Mullard Space Science Laboratory ont montré que la comète McNaught était vraiment gigantesque : la sonde Ulysse a mis 18 jours pour traverser la queue de la comètequeue de la comète, contre 2,5 jours seulement dans le cas de la comète Hyakutakecomète Hyakutake, qui détenait pourtant le record de la plus longue queue cométaire jamais mesurée depuis la TerreTerre.

Entre 1978 et mai 2010, l'astronome Robert H. McNaught a découvert plus de 50 comètes, ce qui en faisait alors le plus grand découvreur de comètes de tous les temps.